bibliotheq.net - littérature française
 

Voltaire - Samson

Des Philistins le pouvoir indomptable
Nous accable ;

Leur fureur est implacable,

Elle insulte aux tourments que nous avons soufferts.

CHOEUR.
Adorons dans nos maux le Dieu de l'univers.

UN CORYPHEE.
Race malheureuse et divine,
Tristes Hébreux, frémissez tous :

Voici le jour affreux qu'un roi puissant destine

A placer ses dieux parmi nous.

Des prêtres mensongers, pleins de zèle et de rage,

Vont nous forcer à plier les genoux

Devant les dieux de ce climat sauvage :

Enfants du ciel, que ferez-vous ?

CHOEUR.
Nous bravons leur courroux ;
Le Seigneur seul a notre hommage.

CORYPHEE.
Tant de fidélité sera chère à ses yeux.
Descendez du trône des cieux,

Fille de la Clémence,

Douce Espérance

Trésor des malheureux ;

Venez tromper nos maux, venez remplir nos voeux.

Descendez, douce Espérance.

Scène II.

SECOND CORYPHEE
Ah ! Déjà je les voix ces pontifes cruels,
Qui d'une idole horrible entourent les autels.

(Les prêtres des idoles dans l'enfoncement autour d'un autel couvert de leurs dieux.)

Ne souillons point nos yeux de ces vains sacrifices ;

Fuyons ces monstres adorés :

De leurs prêtres sanglants ne soyons point complices.

CHOEUR.
Fuyons, éloignons-nous.

LE GRAND-PRETRE DES IDOLES.
Esclaves, demeurez,
Demeurez : votre roi par ma voix vous l'ordonne.

D'un pouvoir inconnu lâches adorateurs.

< page précédente | 5 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.