bibliotheq.net - littérature française
 

Voltaire - Lettres philosophiques

« Tu as goûté, dit-il à Charles à la fin de cette Épître, de la douceur et de l'amertume, de la prospérité et
des plus grands malheurs ; tu as été chassé des pays où tu règnes ; tu as senti le poids de l'oppression, et

tu dois savoir combien l'oppresseur est détestable devant Dieu et devant les hommes. Que si, après tant

d'épreuves et de bénédictions, ton coeur s'endurcissait et oubliait le Dieu qui s'est souvenu de toi dans tes

disgrâces, ton crime en serait plus grand et ta condamnation plus terrible. Au lieu donc d'écouter les

flatteurs de ta cour, écoute la voix de ta conscience, qui ne te flattera jamais. Je suis ton fidèle ami et

sujet BARCLAY.

Ce qui est plus étonnant, c'est que cette lettre, écrite à un roi par un particulier obscur, eut son effet, et la
persécution cessa.

QUATRIÈME LETTRE. SUR LES QUAKERS.

Environ ce temps parut l'illustre Guillaume Penn, qui établit la puissance des quakers en Amérique, et qui
les aurait rendus respectables en Europe, si les hommes pouvaient respecter la vertu sous des apparences

ridicules ; il était fils unique du chevalier Penn, vice-amiral d'Angleterre et favori du duc d'York, depuis

Jacques Il.

Guillaume Penn, à l'âge de quinze ans, rencontra un quaker à Oxford, où il faisait ses études ; ce quaker
le persuada, et le jeune homme, qui était vif, naturellement éloquent, et qui avait de la noblesse dans sa

physionomie et dans ses manières, gagna bientôt quelques-uns de ses camarades. Il établit insensiblement

une société de jeunes quakers qui s'assemblaient chez lui ; de sorte qu'il se trouva chef de secte à l'âge de

seize ans.

De retour chez le vice-amiral son père au sortir du collège, au lieu de se mettre à genoux devant lui et de
lui demander sa bénédiction, selon l'usage des Anglais, il l'aborda le chapeau sur la tête, et lui dit : « Je

suis fort aise, l'ami, de te voir en bonne santé. Le vice-amiral crut que son fils était devenu fol ; il

s'aperçut bientôt qu'il était quaker. Il mit en usage tous les moyens que la prudence humaine peut

employer pour l'engager à vivre comme un autre ; le jeune homme ne répondit à son père qu'en

l'exhortant à se faire quaker lui-même.

Enfin le père se relâcha à ne lui demander autre chose, sinon qu'il allât voir le roi et le duc d'York le
chapeau sous le bras, et qu'il ne les tutoyât point. Guillaume répondit que sa conscience ne le lui

permettait pas, et le père, indigné et au désespoir, le chassa de sa maison. Le jeune Penn remercia Dieu

de ce qu'il souffrait déjà pour sa cause ; il alla prêcher dans la Cité ; il y fit beaucoup de prosélytes.

Les prêches des ministres éclaircissaient tous les jours ; et comme Penn était jeune, beau et bien fait, les
femmes de la cour et de la ville accouraient dévotement pour l'entendre. Le patriarche Georges Fox vint

du fond de l'Angleterre le voir à Londres sur sa réputation ; tous deux résolurent de faire des missions

dans les pays étrangers. Ils s'embarquèrent pour la Hollande, après avoir laissé des ouvriers en assez bon

nombre pour avoir soin de la vigne de Londres. Leurs travaux eurent un heureux succès à Amsterdam ;

mais ce qui leur fit le plus d'honneur et ce qui mit le plus leur humilité en danger, fut la réception que

leur fit la princesse Palatine Elisabeth, tante de Georges ler, roi d'Angleterre, femme illustre par son

esprit et par son savoir, et à qui Descartes avait dédié son roman de philosophie.

Elle était alors retirée à la Haye, où elle vit ces amis, car c'est ainsi qu'on appelait alors les quakers en
Hollande ; elle eut plusieurs conférences avec eux, ils prêchèrent souvent chez elle, et, s'ils ne firent pas

d'elle une parfaite quakresse, ils avouèrent au moins qu'elle n'était pas loin du royaume des Cieux.

< page précédente | 6 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.