bibliotheq.net - littérature française
 

François Villon - Poésies diverses

Tant embrasse on que chiet la prise ;
Tant crye l'on Noël qu'il vient.

Tant raille on que plus n'en rit ;
Tant despend on qu'on n'a chemise ;

Tant est on franc que tout s'il frit ;

Tant vault «tien » que chose promise ;

Tant ayme on Dieu qu'on suyt l'eglise;

Tant donne on qu'emprunter convient;

Tant tourne vent qu'il chiet en bise;

Tant crye l'on Noël qu'il vient.

Prince, tant vit fol qu'il s'avise,
Tant va il qu'aprés il revient,

Tant le mate on qu'il se ravise ;

Tant crye l'on Noël qu'il vient.

Ballade des menus propos

Je congnois bien mousches en laict,
Je congnois a la robe l'homme,

Je congnois le beau temps du lait,

Je congnois au pommier la pomme,

Je congnois l'arbre a veoir la gomme,

Je congnois quant tout est de mesmes,

Je congnois qui besoigne ou chomme,

Je congnois tout fors que moy mesmes.

Je congnois pourpoint au colet,
Je congnois le moyne a la gonne,

Je congnois le maistre au varlet,

Je congnois au voile la nonne,

Je congnois quant parleur gergonne,

Je congnois fols nourris de cresmes,

Je congnois le vin a la tonne,

Je congnois tout fors que moy mesmes.

Je congnois cheval et mulet,
Je congnois leur charges et leur somme,

Je congnois Bietrix et Belet,

Je congnois gect qui nombre assomme,

Je congnois visïon et somme,

Je congnois la faulte des Boesmes,

Je congnois le pouoir de Romme,

Je congnois tout fors que moy mesmes.

< page précédente | 3 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.