bibliotheq.net - littérature française
 

François Villon - Poésies diverses

IX
Dont resume ce que j'ay dit :

Noua progenies celo,

Car c'est du poete le dit,

Jamjam demittitur alto .

Saige Cassandre, bele Echo,

Digne Judith, caste Lucresse,

Je vous cognois, noble Dido,

A ma seule dame et maitresse.

X

En priant Dieu, digne pucelle,

Qu'i vous doint longue et bonne vie,

- Qui vous ayme, ma damoiselle,

Ja ne coure sur luy envie ! -

Entiere dame et assouvie,

J'espoir de vous servir ainçoys,

Certes, se Dieu plaist, que devie

Vostre povre escolier Françoys.

Epître à ses amis


Aiez pictié, aiez pictié de moy,

A tout le moins, s'i vous plaist, mes amis !

En fosse giz, non pas soubz houz ne may,

En cest exil ouquel je suis transmis

Par Fortune, comme Dieu l'a permis.

Filles amans jeunes gens et nouveaulx,

Danceurs, saulteurs faisans les piez de veaux,

Vifz comme dars, aguz comme aguillon,

Goussiers tintans clers comme gascaveaux,

Le lesserez la, le povre Villon ?

Chantres chantans a plaisance, sans loy,
Galans, rians, plaisans en faiz et diz,

Courenx alans, franc de faulx or, d'aloy,

Gens d'esperit, ung petit estourdiz,

Trop demourez, car il meurt entandiz.

Faiseurs de laiz, de motés et de rondeaux,

Quant mort sera, vous lui ferez chaudeaux !

Ou gist, il n'entre escler ne tourbillon ;

De murs espoix on lui a fait bandeaux.

Le lesserez la, le povre Villon ?

Venez le voir en ce piteux arroy,
Nobles hommes, francs de quars et de dix,

Qui ne tenez d'empereur ne de roy,

Mais seulement de Dieu de Paradiz ;

< page précédente | 10 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.