bibliotheq.net - littérature française
 

François Villon - Oeuvres complètes

Princesse, oyez ce que cy vous resume:
Que le mien cueur du vostre desassemble

Jà ne sera: tant de vous en presume;

Et c'est la fin pourquoy sommes ensemble.

CXXX.

Item, à sire Jehan Perdryer,
Riens, n'à Françoys, son second frère.

Si m'ont-ilz voulu aydier, [P. 76]

Et de leurs biens faire confrère;

Combien que Françoys, mon compère,

Contre langues flambans et rouges,

Sans commandement, sans prière,

Me recommanda fort à Bourges.

CXXXI.

Si aille veoir en Taillevent,
Ou chapitre de fricassure,

Tout au long, derrière et devant,

Lequel n'en parle jus ne sure;

Mais à Macquaire vous asseure,

A tout le poil cuysant ung dyable,

Affin que sentist bon l'arsure,

Ce Recipe m'escript, sans fable.

BALLADE.

En reagal, en arsenic rocher,
En orpigment, en salpestre et chaulx vive;

En plomb boillant, pour mieulx les esmorcher;

En suif et poix, destrampez de lessive

Faicte d'estronts et de pissat de Juifve;

En lavaille de jambes à meseaulx;

En raclure de piedz et vieulx houseaulx;

En sang d'aspic et drogues venimeuses;

En fiel de loups, de regnards et blereaux,

Soient frittes ces langues envieuses!

En cervelle de chat qui hayt pescher,
Noir, et si vieil qu'il n'ait dent en gencive;

D'ung vieil mastin, qui vault bien aussi cher [P. 77]

Tout enragé, en sa bave et salive;

En l'escume d'une mulle poussive,

Detrenchée menu à bons ciseaulx;

En eau où ratz plongent groings et museaulx,

Raines, crapauds, telz bestes dangereuses,

Serpens, lezards, et telz nobles oyseaulx,

< page précédente | 63 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.