bibliotheq.net - littérature française
 

Victor Hugo - L'homme qui rit

fournissaient des chanteurs au saint-père. Les comprachicos étaient utiles au miserere d'Allegri. Ils
étaient particulièrement dévôts à Marie. Tout ceci plaisait au papisme des Stuarts. Jacques II ne pouvait

être hostile à des hommes religieux qui poussaient la dévotion à la vierge jusqu' fabriquer des eunuques.

En 1688 il y eut un changement de dynastie en Angleterre. Orange supplanta Stuart. Guillaume III

remplaça Jacques II.

Jacques II alla mourir en exil où il se fit des miracles sur son tombeau, et où ses reliques guérirent
l'évêque d'Autun de la fistule, digne récompense des vertus chrétiennes de ce prince.

Guillaume, n'ayant point les mêmes idées ni les mêmes pratiques que Jacques, fut sévère aux
comprachicos. Il mit beaucoup de bonne volonté à l'écrasement de cette vermine.

Un statut des premiers temps de Guillaume et Marie frappa rudement l'affiliation des acheteurs d'enfants.
Ce fut un coup de massue sur les comprachicos, désormais pulvérisés. Aux termes de ce statut, les

hommes de cette affiliation, pris et dûment convaincus, devaient être marqués sur l'épaule d'un fer chaud

imprimant un R, qui signifie rogue, c'est-à-dire gueux; sur la main gauche d'un T, signifiant

thief
, c'est-à-dire voleur; et sur la main droite d'un M, signifiant man slay, c'est-à-dire
meurtrier. Les chefs, «présumés riches, quoique d'aspect mendiant», seraient punis du

collistrigium
, qui est le pilori, et marqués au front d'un P, plus leurs biens confisqués et les arbres de
leurs bois déracinés. Ceux qui ne dénonceraient point les comprachicos seraient «châtiés de confiscation

et de prison perpétuelle», comme pour le crime de misprision. Quant aux femmes trouvées parmi ces

hommes, elles subiraient le cucking stool, qui est un trébuchet dont l'appellation, composée du

mot français coquine et du mot allemand stuhl, signifie «chaise de p.....». La loi anglaise

étant douée d'une longévité bizarre, cette punition existe encore dans la législation d'Angleterre pour «les

femmes querelleuses». On suspend le cucking stool au-dessus d'une rivière ou d'un étang, on asseoit la

femme dedans, et on laisse tomber la chaise dans l'eau, puis on la retire, et on recommence trois fois ce

plongeon de la femme, «pour rafraîchir sa colère», dit le commentateur Chamberlayne.

LIVRE PREMIER. LA NUIT MOINS NOIRE QUE L'HOMME

I. LA POINTE SUD DE PORTLAND

Une bise opiniâtre du nord souffla sans discontinuer sur le continent européen, et plus rudement encore
sur l'Angleterre, pendant tout le mois de décembre 1689 et tout le mois de janvier 1690. De là le froid

calamiteux qui a fait noter cet hiver comme «mémorable aux pauvres» sur les marges de la vieille bible

de la chapelle presbytérienne des Non Jurors de Londres. Grâce à la solidité utile de l'antique parchemin

monarchique employé aux registres officiels, de longues listes d'indigents trouvés morts de famine et de

nudité sont encore lisibles aujourd'hui dans beaucoup de répertoires locaux, particulièrement dans les

pouillés de la Clink liberty Court du bourg de Southwark, de la Pie powder Court, ce qui veut dire Cour

des pieds poudreux, de la White Chapel Court, tenue au village de Starney par le bailly du seigneur. La

Tamise prit, ce qui n'arrive pas une fois par siècle, la glace s'y formant difficilement à cause de la

secousse de la mer. Les chariots roulèrent sur la rivière gelée; il y eut sur la Tamise foire avec tentes, et

combats d'ours et de taureaux; on y rôtit un boeuf entier sur la glace. Cette épaisseur de glace dura deux

mois. La pénible année 1690 dépassa en rigueur même les hivers célèbres du commencement du

dix-septième siècle, si minutieusement observés par le docteur Gédéon Delaun, lequel a été honoré par la

ville de Londres d'un buste avec piédouche en qualité d'apothicaire du roi Jacques Ier.

Un soir, vers la fin d'une des plus glaciales journées de ce mois de janvier 1690, il se passait dans une des

< page précédente | 22 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.