bibliotheq.net - littérature française
 

Victor Hugo - L'homme qui rit

en guerre contre Monmouth, mais qui avait caché chez elle deux rebelles, fut mise à mort. Un autre
rebelle, ayant eu l'honnêteté de déclarer qu'une femme anabaptiste lui avait donné asile, eût sa grâce, et la

femme fut brûlée vive. Kirke, un autre jour, fit comprendre une ville qu'il la savait républicaine en

pendant dix-neuf bourgeois. Représailles bien légitimes, certes, quand on songe que sous Cromwell on

coupait le nez et les oreilles aux saints de pierre dans les églises. Jacques II, qui avait su choisir Jeffreys

et Kirke, était un prince imbu de vraie religion, il se mortifiait par la laideur de ses maîtresses, il écoutait

le père la Colombière, ce prédicateur qui était presque aussi onctueux que le père Cheminais, mais avec

plus de feu, et qui eut la gloire d'être dans la première moitié de sa vie le conseiller de Jacques II, et dans

la seconde l'inspirateur de Marie Alacoque. C'est grâce à cette forte nourriture religieuse que plus tard

Jacques II put supporter dignement l'exil et donner dans sa retraite de Saint-Germain le spectacle d'un roi

supérieur l'adversité, touchant avec calme les écrouelles, et conversant avec des jésuites.

On comprend qu'un tel roi dut, dans une certaine mesure, se préoccuper d'un rebelle comme lord
Linnaeus Clancharlie. Les pairies héréditairement transmissibles contenant une certaine quantité d'avenir,

il était évident que, s'il y avait quelque précaution à prendre du côté de ce lord, Jacques II n'hésiterait pas.

II. LORD DAVID DIRRY-MOIR

Lord Linnaeus Clancharlie n'avait pas toujours été vieux et proscrit. Il avait eu sa phase de jeunesse et de
passion. On sait, par Harrison et Pride, que Cromwell jeune avait aimé les femmes et le plaisir, ce qui,

parfois (autre aspect de la question femme), annonce un séditieux. Défiez-vous de la ceinture mal

attachée. Male praecinctum juvenem cavete.

Lord Clancharlie avait eu, comme Cromwell, ses incorrections et ses irrégularités. On lui connaissait un
enfant naturel, un fils. Ce fils, venu au monde à l'instant où la république finissait, était né en Angleterre

pendant que son père partait pour l'exil. C'est pourquoi il n'avait jamais vu ce père qu'il avait. Ce bâtard

de lord Clancharlie avait grandi page à la cour de Charles II. On l'appelait lord David Dirry-Moir; il était

lord de courtoisie, sa mère étant femme de qualité. Cette mère, pendant que lord Clancharlie devenait

hibou en Suisse, prit le parti, étant belle, de bouder moins, et se fit pardonner ce premier amant sauvage

par un deuxième, celui-là incontestablement apprivoisé, et même royaliste, car c'était le roi. Elle fut un

peu la maîtresse de Charles II, assez pour que sa majesté, charmée d'avoir repris cette jolie femme à la

république, donnât au petit lord David, fils de sa conquête, une commission de garde de la branche. Ce

qui fit ce bâtard officier, avec bouche en cour, et par contre-coup stuartiste ardent. Lord David fut

quelque temps, comme garde de la branche, un des cent soixante-dix portant la grosse épée; puis il entra

dans la bande des pensionnaires, et fut un des quarante qui portent la pertuisane dorée. Il eut en outre,

étant de cette troupe noble instituée par Henri VIII pour garder son corps, le privilège de poser les plats

sur la table du roi. Ce fut ainsi que, tandis que son père blanchissait en exil, lord David prospéra sous

Charles II.

Après quoi il prospéra sous Jacques II.

Le roi est mort, vive le roi, c'est le non deficit alter, aureus .

Ce fut à cet avénement du duc d'York qu'il obtint la permission de s'appeler lord David Dirry-Moir, d'une
seigneurie que sa mère, qui venait de mourir, lui avait léguée dans cette grande forêt d'Ecosse où l'on

trouve l'oiseau Krag, lequel creuse son nid avec son bec dans le tronc des chênes.

II

< page précédente | 116 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.