bibliotheq.net - littérature française
 

Victor Hugo - Han d'Islande

maudit astrologue Cumbysulsum.

- Qui est mort dernièrement?

- Oui; et que le vieux sorcier avait en mourant remis à l'agent de Schumacker des papiers.

- Damnation! il avait des lettres de moi, un exposé de notre plan!

- De votre plan, Musdoemon!

- Mille pardons, noble comte! Mais aussi pourquoi votre grâce avait-elle été se livrer à ce charlatan de
Cumbysulsum? le vieux traître!

- Écoutez, Musdoemon, je ne suis pas comme vous un être sans croyance et sans foi. - Ce n'est pas sans
de justes raisons, mon cher, que j'ai toujours eu confiance dans la science magique du vieux

Cumbysulsum.

- Que votre grâce n'a-t-elle eu autant de défiance de sa fidélité que de confiance en sa science? Au
surplus, ne nous alarmons pas, mon noble maître, Dispolsen est mort, ses papiers sont perdus; dans

quelques jours il ne sera plus question de ceux auxquels ils pourraient servir.

- En tout cas quelle accusation pourrait monter jusqu'à moi?

- Ou jusqu'à moi, protégé par votre grâce?

- Oh oui, mon cher, vous pouvez, certes, compter sur moi; mais hâtons, je vous prie, le dénoûment de
tout ceci; je vais envoyer le messager au colonel. Venez, mes gens m'attendent derrière ces halliers, et il

faut reprendre le chemin de Drontheim, que le mecklembourgeois a quitté sans doute. Allons, continuez à

me bien servir, et, malgré tous les Cumbysulsum et les Dispolsen de la terre, comptez sur moi à la vie et

à la mort!

- Je prie votre grâce de croire... Diable!

Ici ils s'enfoncèrent tous deux dans le bois, dans les détours duquel leurs voix s'éteignirent peu à peu; et
bientôt après on n'y entendit plus que le bruit des pas des deux chevaux qui s'éloignaient.

XXXV

.... Battez, tambours! ils viennent!

.... Ils ont fait serment tous, et tous le même
serment, de ne pas rentrer en Castille sans le

comte prisonnier, leur seigneur.

Ils ont sa statue de pierre dans un chariot, et
sont résolus à ne retourner en arrière qu'en

voyant la statue s'en retourner elle-même.

Et en signe que celui qui ferait un pas en arrière
serait regardé comme un traître, ils ont tous levé

la main et prêté leur serment.

.............................................

< page précédente | 173 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.