bibliotheq.net - littérature française
 

Stendhal - La Chartreuse de Parme

personnellement déshonoré par la fuite de Fabrice: lorsqu'il le vit arriver à la citadelle, il n'eût pas dû le
recevoir, car il n'avait aucun ordre pour cela."Mais, se dit-il, c'est le Ciel qui me l'envoie pour réparer

mon honneur et me sauver du ridicule qui flétrirait ma carrière militaire. Il s'agit de ne pas manquer à

l'occasion: sans doute on va l'acquitter, et je n'ai que peu de jours pour me venger."


CHAPITRE XXV

L'arrivée de notre héros mit Clélia au désespoir: la pauvre fille, pieuse et sincère avec elle-même, ne
pouvait se dissimuler qu'il n'y aurait jamais de bonheur pour elle loin de Fabrice, mais elle avait fait voeu

à la Madone, lors du demi-empoisonnement de son père, de faire à celui-ci le sacrifice d'épouser le

marquis Crescenzi. Elle avait fait le voeu de ne jamais revoir Fabrice, et déjà elle était en proie aux

remords les plus affreux, pour l'aveu auquel elle avait été entraînée dans la lettre qu'elle avait écrite à

Fabrice la veille de sa fuite. Comment peindre ce qui se passa dans ce triste coeur lorsque, occupée

mélancoliquement à voir voltiger ses oiseaux, et levant les yeux par habitude et avec tendresse vers la

fenêtre de laquelle autrefois Fabrice la regardait, elle l'y vit de nouveau qui la saluait avec un tendre

respect.

Elle crut à une vision que le ciel permettait pour la punir; puis l'atroce réalité apparut à sa raison."Ils l'ont
repris, se dit-elle, et il est perdu!"Elle se rappelait les propos tenus dans la forteresse après la fuite; les

derniers des geôliers s'estimaient mortellement offensés. Clélia regarda Fabrice, et malgré elle ce regard

peignit en entier la passion qui la mettait au désespoir.

"Croyez-vous, semblait-elle dire à Fabrice, que je trouverai le bonheur dans ce palais somptueux qu'on
prépare pour moi? Mon père me répète à satiété que vous êtes aussi pauvre que nous; mais, grand Dieu!

avec quel bonheur je partagerais cette pauvreté! Mais, hélas! nous ne devons jamais nous revoir."

Clélia n'eut pas la force d'employer les alphabets: en regardant Fabrice elle se trouva mal et tomba sur
une chaise à côté de la fenêtre. Sa figure reposait sur l'appui de cette fenêtre; et, comme elle avait voulu

le voir jusqu'au dernier moment, son visage était tourné vers Fabrice, qui pouvait l'apercevoir en entier.

Lorsque après quelques instants elle rouvrit les yeux, son premier regard fut pour Fabrice: elle vit des

larmes dans ses yeux; mais ces larmes étaient l'effet de l'extrême bonheur, il voyait que l'absence ne

l'avait point fait oublier. Les deux pauvres jeunes gens restèrent quelque temps comme enchantés dans la

vue l'un de l'autre. Fabrice osa chanter, comme s'il s'accompagnait de la guitare, quelques mots

improvisés et qui disaient: C'est pour vous revoir que je suis revenu en prison; on va me juger.

Ces mots semblèrent réveiller toute la vertu de Clélia: elle se leva rapidement, se cacha les yeux et, par
les gestes les plus vifs, chercha à lui exprimer qu'elle ne devait jamais le revoir; elle l'avait promis à la

Madone, et venait de le regarder par oubli. Fabrice osant encore exprimer son amour, Clélia s'enfuit

indignée et se jurant à elle-même que jamais elle ne le reverrait, car tels étaient les termes précis de son

voeu à la Madone: Mes yeux ne le reverront jamais. Elle les avait inscrits dans un petit papier que son

oncle Cesare lui avait permis de brûler sur l'autel au moment de l'offrande tandis qu'il disait la messe.

Mais, malgré tous les serments, la présence de Fabrice dans la tour Farnèse avait rendu à Clélia toutes ses
anciennes façons d'agir. Elle passait ordinairement toutes ses journées seule, dans sa chambre. A peine

remise du trouble imprévu où l'avait jetée la vue de Fabrice, elle se mit à parcourir le palais, et pour ainsi

dire à renouveler connaissance avec tous ses amis subalternes. Une vieille femme très bavarde employée

< page précédente | 251 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.