bibliotheq.net - littérature française
 

Pierre Corneille - Le Cid

Disputent vaillamment et vendent bien leur vie.
À se rendre moi-même en vain je les convie :

Le cimeterre au poing ils ne m'écoutent pas ;

Mais voyant à leurs pieds tomber tous leurs soldats,

Et que seuls désormais en vain ils se défendent,

Ils demandent le chef ; je me nomme, ils se rendent.

Je vous les envoyai tous deux en même temps ;

Et le combat cessa faute de combattants.

C'est de cette façon que pour votre service...

SCÈNE IV - DON FERNAND, DON DIÈGUE, DON RODRIGUE, DON ARIAS, DON ALONSE,
DON SANCHE


DON ALONSE

Sire, Chimène vient vous demander justice.

DON FERNAND
La fâcheuse nouvelle, et l'importun devoir !
Va, je ne la veux pas obliger à te voir.

Pour tous remerciements il faut que je te chasse :

Mais avant que sortir, viens, que ton roi t'embrasse.

(Don Rodrigue rentre.)

DON DIÈGUE
Chimène le poursuit, et voudrait le sauver.

DON FERNAND
On m'a dit qu'elle l'aime, et je vais l'éprouver.
Montrez un oeil plus triste.

SCÈNE V - DON FERNAND, DON DIÈGUE, DON ARIAS, DON SANCHE, DON ALONSE,
CHIMÈNE, ELVIRE


DON FERNAND

Enfin soyez contente,
Chimène, le succès répond à votre attente:

Si de nos ennemis Rodrigue a le dessus,

Il est mort à nos yeux des coups qu'il a reçus ;

Rendez grâce au ciel qui vous en a vengée.

(À Don Diègue.)
Voyez comme déjà sa couleur est changée.

DON DIÈGUE
Mais voyez qu'elle pâme, et d'un amour parfait,
Dans cette pâmoison, sire, admirez l'effet.

Sa douleur a trahi les secrets de son âme,

< page précédente | 46 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.