bibliotheq.net - littérature française
 

Pierre Corneille - Cinna

Pardonne à mon amour cette indigne faiblesse.
Tu voudrais fuir en vain, Cinne, je le confesse,

Si tout est découvert, Auguste a su pourvoir

À ne te laisser pas la fuite en ton pouvoir.

Porte, porte chez lui cette mâle assurance,

Digne de notre amour, digne de ta naissance ;

Meurs, s'il y faut mourir, en citoyen romain,

Et par un beau trépas couronne un beau dessein.

Ne crains pas qu'après toi rien ici me retienne :

Ta mort emportera mon âme vers la tienne ;

Et mon coeur aussitôt, percé des mêmes coups...

CINNA
Ah ! souffrez que tout mort je vive encore en vous ;
Et du moins en mourant permettez que j'espère

Que vous saurez venger l'amant avec le père.

Rien n'est pour vous à craindre ; aucun de nos amis

Ne sait ni vos desseins, ni ce qui m'est promis ;

Et, leur parlant tantôt des misères romaines,

Je leur ai tu la mort qui fait naître nos haines,

De peur que mon ardeur, touchant vos intérêts,

D'un si parfait amour ne trahît les secrets ;

Il n'est su que d'Évandre et de votre Fulvie.

ÉMILIE
Avec moins de frayeur, je vais donc chez Livie,
Puisque dans ton péril il me reste un moyen

De faire agir pour toi son crédit et le mien :

Mais si mon amitié par là ne te délivre,

N'espère pas qu'enfin je veuille te survivre.

Je fais de ton destin des règles à mon sort,

Et j'obtiendrai ta vie, ou je suivrai ta mort.

CINNA
Soyez en ma faveur moins cruelle à vous-même.

ÉMILIE
Va-t'en, et souviens-toi seulement que je t'aime.

ACTE II

SCÈNE PREMIÈRE - AUGUSTE, CINNA, MAXIME, TROUPE DE COURTISANS


AUGUSTE

Que chacun se retire, et qu'aucun n'entre ici.
Vous, Cinna, demeurez, et vous, Maxime, aussi.

(Tous se retirent, à la réserve de Cinna et de Maxime)

Cet empire absolu sur la terre et sur l'onde,

< page précédente | 10 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.