bibliotheq.net - littérature française
 

Nicolas Boileau-Despréaux - Le Lutrin

CHANT CINQUIEME

L'Aurore cependant, d'un juste effroi troublée,
Des chanoines levés voit la troupe assemblée,

Et contemple longtemps, avec des yeux confus,

Ces visages fleuris qu'elle n'a jamais vus.

Chez Sidrac aussitôt Brontin d'un pied fidèle

Du pupitre abattu va porter la nouvelle.

Le vieillard de ses soins bénit l'heureux succès,

Et sur le bois détruit bâtit mille procès.

L'espoir d'un doux tumulte échauffant son courage,

Il ne sent plus le poids ni les glaces de l'âge ;

Et chez le trésorier, de ce pas, à grand bruit,

Vient éclater au jour les crimes de la nuit.

Au récit imprévu de l'horrible insolence,
Le prélat hors du lit impétueux s'élance

Vainement d'un breuvage à deux mains apporté

Gilotin avant tout le veut voir humecté :

Il veut partir à jeun. Il se peigne, il s'apprête ;

L'ivoire trop hâté deux fois rompt sur sa tête,

Et deux fois de sa main le buis tombe en morceaux ;

Tel Hercule filant rompait tous les fuseaux,

Il sort demi-paré. Mais déjà sur sa porte

Il voit de saints guerriers une ardente cohorte,

Qui tous, remplis pour lui d'une égale vigueur,

Sont prêts, pour le servir, à déserter le choeur.

Mais le vieillard condamne un projet inutile.

Nos destins sont, dit-il, écrits chez la Sibylle :

Son antre n'est pas loin ; allons la consulter,

Et subissons la loi qu'elle nous va dicter.

Il dit : à ce conseil, où la raison domine,

Sur ses pas au barreau la troupe s'achemine,

Et bientôt dans le temple, entend, non sans frémir,

De l'antre redouté les soupiraux gémir.

Entre ces vieux appuis dont l'affreuse grand'salle
Soutient l'énorme poids de sa voûte infernale,

Est un pilier fameux, des plaideurs respecté,

Et toujours de Normands à midi fréquenté.

Là, sur des tas poudreux de sacs et de pratique,

Hurle tous les matins une Sibylle étique :

On l'appelle Chicane ; et ce monstre odieux

Jamais pour l'équité n'eut d'oreilles ni d'yeux.

< page précédente | 21 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.