bibliotheq.net - littérature française
 

Molière - Tartuffe ou l'Imposteur

Et la sévérité de ces femmes de bien
Censure toute chose, et ne pardonne à rien ;

Hautement d'un chacun elles blâment la vie,

Non point par charité, mais par un trait d'envie,

Qui ne sauroit souffrir qu'une autre ait les plaisirs

Dont le penchant de l'âge a sevré leurs désirs.

MADAME PERNELLE

Voilà les contes bleus qu'il vous faut pour vous plaire.
Ma bru, l'on est chez vous contrainte de se taire,

Car Madame à jaser tient le dé tout le jour.

Mais enfin je prétends discourir à mon tour :

Je vous dis que mon fils n'a rien fait de plus sage

Qu'en recueillant chez soi ce dévot personnage ;

Que le Ciel au besoin l'a céans envoyé

Pour redresser à tous votre esprit fourvoyé ;

Que pour votre salut vous le devez entendre,

Et qu'il ne reprend rien qui ne soit à reprendre.

Ces visites, ces bals, ces conversations

Sont du malin esprit toutes inventions.

Là jamais on n'entend de pieuses paroles :

Ce sont propos oisifs, chansons et fariboles ;

Bien souvent le prochain en a sa bonne part,

Et l'on y sait médire et du tiers et du quart.

Enfin les gens sensés ont leurs têtes troublées

De la confusion de telles assemblées :

Mille caquets divers s'y font en moins de rien ;

Et comme l'autre jour un docteur dit fort bien,

C'est véritablement la tour de Babylone,

Car chacun y babille, et tout du long de l'aune ;

Et pour conter l'histoire où ce point l'engagea...

Voilà-t-il pas Monsieur qui ricane déjà !

Allez chercher vos fous qui vous donnent à rire,

Et sans... Adieu, ma bru : je ne veux plus rien dire.

Sachez que pour céans j'en rabats de moitié,

Et qu'il fera beau temps quand j'y mettrai le pied.

[Donnant un soufflet à Flipote.]

Allons, vous, vous rêvez, et bayez aux corneilles.

Jour de Dieu ! je saurai vous frotter les oreilles.

Marchons, gaupe, marchons.

SCÈNE II. - Cléante, Dorine.


CLÉANTE

Je n'y veux point aller,
De peur qu'elle ne vînt encor me quereller,

< page précédente | 7 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.