bibliotheq.net - littérature française
 

Molière - L'École des femmes

Avec.... Là...

ARNOLPHE
Là... Là n'est pas mon compte,
A choisir un mari vous êtes un peu prompte.

C'est un autre, en un mot, que je vous tiens tout prêt,

Et quant au monsieur là, je prétends, s'il vous plaît,

Dût le mettre au tombeau le mal dont il vous berce

Qu'avec lui désormais vous rompiez tout commerce ;

Que, venant au logis, pour votre compliment,

Vous lui fermiez au nez la porte honnêtement :

Et lui jetant, s'il heurte, un grès par la fenêtre,

L'obligiez tout de bon à ne plus y paraître.

M'entendez-vous, Agnès? Moi, caché dans un coin,

De votre procédé je serai le témoin.

AGNES
Las! il est si bien fait! C'est...

ARNOLPHE
Ah! que de langage!

AGNES
Je n'aurai pas le coeur...

ARNOLPHE
Point de bruit davantage. Montez là-haut.

AGNES
Mais quoi! voulez-vous...

ARNOLPHE
C'est assez.
Je suis maître, je parle ; allez, obéissez.

Acte III


Scène 1 : ARNOLPHE, AGNES, ALAIN, GEORGETTE


ARNOLPHE

Oui, tout a bien été, ma joie est sans pareille :
Vous avez là suivi mes ordres à merveille,

Confondu de tout point le blondin séducteur ;

Et voilà de quoi sert un sage directeur.

Votre innocence, Agnès, avait été surprise :

Voyez, sans y penser, où vous vous étiez mise.

Vous enfiliez tout droit, sans mon instruction,

Le grand chemin d'enfer et de perdition.

< page précédente | 32 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.