bibliotheq.net - littérature française
 

Molière - L'École des femmes

Et je la fis venir dans ce lieu tout exprès,
Sous prétexte d'y faire un tour de promenade,

Afin que les soupçons de mon esprit malade

Puissent sur le discours la mettre adroitement,

Et, lui sondant le coeur, s'éclaircir doucement.

Venez, Agnès.

(A Alain et à Georgette.)

Rentrez.

Scène 5 : ARNOLPHE, AGNES.


ARNOLPHE

La promenade est belle.

AGNES
Fort belle.

ARNOLPHE
Le beau jour!

AGNES
Fort beau.

ARNOLPHE
Quelle nouvelle?

AGNES
Le petit chat est mort.

ARNOLPHE
C'est dommage ; mais quoi!
Nous sommes tous mortels, et chacun est pour soi.

Lorsque j'étais aux champs, n'a-t-il point fait de pluie?

AGNES
Non.

ARNOLPHE
Vous ennuyait-il?

AGNES
Jamais je ne m'ennuie.

ARNOLPHE
Qu'avez-vous fait encor ces neuf ou dix jours-ci?

< page précédente | 23 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.