bibliotheq.net - littérature française
 

Molière - L'Avare

FROSINE
Savez-vous, maître Jacques, si votre maître est au logis ?

MAITRE JACQUES
Oui, vraiment il y est, je ne le sais que trop !

FROSINE
Dites-lui, je vous prie, que nous sommes ici.

SCENE IV - MARIANE, FROSINE.

MARIANE
Ah ! que je suis, Frosine, dans un étrange état ! et, s'il faut dire ce que je sens, que j'appréhende cette vue
!

FROSINE
Mais pourquoi ? et quelle est votre inquiétude ?

MARIANE
Hélas ! me le demandez-vous ? et ne vous figurez-vous point les alarmes d'une personne toute prête à
voir le supplice où l'on veut l'attacher ?

FROSINE
Je vois bien que, pour mourir agréablement, Harpagon n'est pas le supplice que vous voudriez embrasser
; et je connais, à votre mine, que le jeune blondin dont vous m'avez parlé vous revient un peu dans

l'esprit.

MARIANE
Oui. C'est une chose, Frosine, dont je ne veux pas me défendre ; et les visites respectueuses qu'il a
rendues chez nous ont fait, je vous l'avoue, quelque effet dans mon âme.

FROSINE
Mais avez-vous su quel il est ?

MARIANE
Non, je ne sais point quel il est ; mais je sais qu'il est fait d'un air à se faire aimer ; que, si l'on pouvait
mettre les choses à mon choix, je le prendrais plutôt qu'un autre, et qu'il ne contribue pas peu à me faire

trouver un tourment effroyable dans l'époux qu'on veut me donner.

FROSINE
Mon Dieu, tous ces blondins sont agréables et débitent fort bien leur fait, mais la plupart sont gueux
comme des rats, et il vaut mieux pour vous de prendre un vieux mari qui vous donne beaucoup de bien.

Je vous avoue que les sens ne trouvent pas si bien leur compte du côté que je dis, et qu'il y a quelques

petits dégoûts à essuyer avec un tel époux ; mais cela n'est pas pour durer, et sa mort, croyez-moi, vous

mettra bientôt en état d'en prendre un plus aimable qui réparera toutes choses.

FROSINE
Vous moquez-vous ? Vous ne l'épousez qu'aux conditions de vous laisser veuve bientôt ; et ce doit être là
un des articles du contrat. Il serait bien impertinent de ne pas mourir dans trois mois ! Le voici en propre

personne.

< page précédente | 40 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.