bibliotheq.net - littérature française
 

Molière - L'Avare

Il faut avouer que le vôtre animerait contre sa vilanie le plus posé homme du monde. Je n'ai pas, Dieu
merci, les inclinations fort patibulaires, et, parmi mes confrères que je vois se mêler de beaucoup de

petits commerces, je sais tirer adroitement mon épingle du jeu et me démêler prudemment de toutes les

galanteries qui sentent tant soit peu l'échelle, mais, à vous dire vrai, il me donnerait, par ses procédés, des

tentations de le voler, et je croirais, en le volant, faire une action méritoire.

CLEANTE
Donne-moi un peu ce mémoire, que je le voie encore.

SCENE II - MAITRE SIMON, HARPAGON, CLEANTE, LA FLECHE.

MAITRE SIMON
Oui, monsieur, c'est un jeune homme qui a besoin d'argent. Ses affaires le pressent d'en trouver, et il en
passera par tout ce que vous en prescrirez.

HARPAGON
Mais croyez-vous, maître Simon, qu'il n'y ait rien à péricliter, et savez-vous le nom, les biens et la famille
de celui pour qui vous parlez ?

MAITRE SIMON
Non, je ne puis pas bien vous en instruire à fond, et ce n'est que par aventure que l'on m'a adressé à lui ;
mais vous serez de toutes choses éclairci par lui-même, et son homme m'a assuré que vous serez content

quand vous le connaîtrez. Tout ce que je saurais vous dire, c'est que sa famille est fort riche, qu'il n'a plus

de mère déjà, et qu'il s'obligera, si vous voulez, que son père mourra avant qu'il soit huit mois.

HARPAGON
C'est quelque chose que cela. La charité, maître Simon, nous oblige à faire plaisir aux personnes lorsque
nous le pouvons.

MAITRE SIMON
Cela s'entend.

LA FLECHE
, bas à Cléante Que veut dire ceci ? Notre maître Simon qui parle à votre père !

CLEANTE
, bas à La Flèche Lui aurait-on appris qui je suis ? et serais-tu pour nous trahir ?

MAITRE SIMON
Ah ! ah ! vous êtes bien pressés ! Qui vous a dit que c'était céans ? (A Harpagon.) Ce n'est pas moi,
monsieur, au moins, qui leur ai découvert votre nom et votre logis. Mais, à mon avis, il n'y a pas grand

mal à cela : ce sont des personnes discrètes, et vous pouvez ici vous expliquer ensemble.

HARPAGON
Comment ?

MAITRE SIMON
Monsieur est la personne qui veut vous emprunter les quinze mille livres dont je vous ai parlé.

HARPAGON
Comment ! pendard, c'est toi qui t'abandonnes à ces coupables extrémités ?

< page précédente | 24 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.