bibliotheq.net - littérature française
 

Molière - Dom Juan, ou le festin de pierre

Rien.

D. JUAN

Montre un peu, parbleu c'est une fluxion qui luy est tombée sur la joüe, viste une lancette pour percer
cela. Le pauvre garçon n'en peut plus, et cét abcez le pourroit étouffer, attends, voyez comme il estoit

meur. Ah, coquin que vous estes.

SGANARELLE

Ma foy, Monsieur, je voulois voir si vostre Cuisinier n'avoit point mis trop de sel, ou trop de poivre.

D. JUAN

Allons, mets-toy là, et mange. J'ay affaire de toy quand j'auray soupé, tu as faim à ce que je voy ?

SGANARELLE

se met à table.

Je le croy bien, Monsieur, je n'ay point mangé depuis ce matin. Tastez de cela, voila qui est le meilleur
du monde.

(Un laquais oste les assiettes de Sganarelle d'abord qu'il y a dessus à manger.)

Mon assiette, mon assiette. Tout doux, s'il vous plaist. Vertubleu, petit Compere, que vous estes habile à
donner des assiettes nettes, et vous, petit la Violette, que vous sçavez presenter à boire à propos.

(Pendant qu'un laquais donne à boire à Sganarelle, l'autre laquais oste encore son assiette.)

D. JUAN

Qui peut fraper de cette sorte ?

SGANARELLE

Qui diable nous vient troubler dans nostre repas ?

D. JUAN

Je veux souper en repos au moins, et qu'on ne laisse entrer personne.

SGANARELLE

Laissez-moy faire, je m'y en vais moy-mesme.

D. JUAN

Qu'est-ce donc ? qu'y a-t-il ?

SGANARELLE

baissant la teste comme a fait la Statuë.

Le... qui est là !

D. JUAN

Allons voir, et montrons que rien ne me sçauroit ébranler.

SGANARELLE

Ah, pauvre Sganarelle, où te cacheras-tu ?

SCÈNE VIII - D. JUAN, LA STATUE DU COMMANDEUR qui vient se mettre à table,

< page précédente | 46 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.