bibliotheq.net - littérature française
 

Vingt mille lieues sous les mers

2

Jules Verne

 


I. L'OCÉAN INDIEN

II. UNE NOUVELLE PROPOSITION DU CAPITAINE NEMO
III. UNE PERLE DE DIX MILLIONS
IV. LA MER ROUGE
V. ARABIAN-TUNNEL
VI. L'ARCHIPEL GREC
VII. LA MÉDITERRANÉE EN QUARANTE-HUIT HEURES
VIII. LA BAIE DE VIGO
IX. UN CONTINENT DISPARU
X. LES HOUILLÈRES SOUS-MARINES
XI. LA MER DE SARGASSES
XII. CACHALOTS ET BALEINES
XIII. LA BANQUISE
XIV. LE PÔLE SUD
XV. ACCIDENT OU INCIDENT ?
XVI. FAUTE D'AIR
XVII. DU CAP HORN À L'AMAZONE
XVIII. LES POULPES
XIX. LE GULF-STREAM
XX. PAR 47°24' DE LATITUDE ET DE 17°28' DE LONGITUDE
XXI. UNE HÉCATOMBE
XXII. LES DERNIÈRES PAROLES DU CAPITAINE NEMO
XXIII. CONCLUSION
FIN DE LA SECONDE PARTIE


DEUXIÈME PARTIE

I. L'OCÉAN INDIEN

Ici commence la seconde partie de ce voyage sous les mers. La première s'est terminée sur cette
émouvante scène du cimetière de corail qui a laissé dans mon esprit une impression profonde. Ainsi

donc, au sein de cette mer immense, la vie du capitaine Nemo se déroulait tout entière, et il n'était pas

jusqu'à sa tombe qu'il n'eût préparée dans le plus impénétrable de ses abîmes. Là, pas un des monstres de

l'Océan ne viendrait troubler le dernier sommeil de ces hôtes du Nautilus, de ces amis, rivés les

uns aux autres, dans la mort aussi bien que dans la vie ! « Nul homme, non plus ! » avait ajouté le

capitaine.

Toujours cette même défiance, farouche, implacable, envers les sociétés humaines !

Pour moi, je ne me contentais plus des hypothèses qui satisfaisaient Conseil. Ce digne garçon persistait à
ne voir dans le commandant du Nautilus qu'un de ces savants méconnus qui rendent à l'humanité

< page précédente | 1 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.