bibliotheq.net - littérature française
 

Jules Verne - Vingt mille lieues sous les mers, 1

J.-B. HOBSON,

Secrétaire de la marine. »

III. COMME IL PLAIRA À MONSIEUR

Trois secondes avant l'arrivée de la lettre de J.-B. Hobson, je ne songeais pas plus a poursuivre la Licorne
qu'à tenter le passage du nord-ouest. Trois secondes après avoir lu la lettre de l'honorable secrétaire de la

marine, je comprenais enfin que ma véritable vocation, l'unique but de ma vie, était de chasser ce

monstre inquiétant et d'en purger le monde.

Cependant, je revenais d'un pénible voyage, fatigué, avide de repos. Je n'aspirais plus qu'à revoir mon
pays, mes amis, mon petit logement du Jardin des Plantes, mes chères et précieuses collections ! Mais

rien ne put me retenir. J'oubliai tout, fatigues, amis, collections, et j'acceptai sans plus de réflexions

l'offre du gouvernement américain.

« D'ailleurs, pensai-je, tout chemin ramène en Europe, et la Licorne sera assez aimable pour m'entraîner
vers les côtes de France ! Ce digne animal se laissera prendre dans les mers d'Europe pour mon agrément

personnel et je ne veux pas rapporter moins d'un demi mètre de sa hallebarde d'ivoire au Muséum

d'histoire naturelle. »

Mais, en attendant, il me fallait chercher ce narwal dans le nord de l'océan Pacifique ; ce qui, pour revenir
en France, était prendre le chemin des antipodes.

« Conseil ! » criai-je d'une voix impatiente.

Conseil était mon domestique. Un garçon dévoué qui m'accompagnait dans tous mes voyages ; un brave
Flamand que j'aimais et qui me le rendait bien, un être phlegmatique par nature, régulier par principe,

zélé par habitude, s'étonnant peu des surprises de la vie, très adroit de ses mains, apte à tout service, et,

en dépit de son nom, ne donnant jamais de conseils même quand on ne lui en demandait pas.

A se frotter aux savants de notre petit monde du Jardin des Plantes, Conseil en était venu à savoir
quelque chose. J'avais en lui un spécialiste, très ferré sur la classification en histoire naturelle, parcourant

avec une agilité d'acrobate toute l'échelle des embranchements des groupes, des classes, des sous-classes,

des ordres, des familles, des genres, des sous-genres, des espèces et des variétés. Mais sa science

s'arrêtait là. Classer, c'était sa vie, et il n'en savait pas davantage. Très versé dans la théorie de la

classification, peu dans la pratique, il n'eût pas distingué, je crois, un cachalot d'une baleine ! Et

cependant, quel brave et digne garçon !

Conseil, jusqu'ici et depuis dix ans, m'avait suivi partout où m'entraînait la science. Jamais une réflexion
de lui sur la longueur ou la fatigue d'un voyage. Nulle objection à boucler sa valise pour un pays

quelconque, Chine ou Congo, si éloigné qu'il fût. Il allait là comme ici, sans en demander davantage.

D'ailleurs d'une belle santé qui défiait toutes les maladies ; des muscles solides, mais pas de nerfs, pas

l'apparence de nerfs au moral, s'entend.

Ce garçon avait trente ans, et son âge était à celui de son maître comme quinze est à vingt. Qu'on
m'excuse de dire ainsi que j'avais quarante ans.

Seulement, Conseil avait un défaut. Formaliste enragé il ne me parlait jamais qu'à la troisième personne
au point d'en être agaçant.

< page précédente | 9 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.