bibliotheq.net - littérature française
 

Jules Verne - Robur le Conquerant

cinq cents kilomètres depuis la côte du Dahomey, il dépassa les extrêmes îlots de l'archipel de Magellan,
puis, le plus avancé de tous vers le sud, dont la pointe est rongée d'un éternel ressac, le terrible cap Horn.

XIV. Dans lequel l'Albatros fait ce qu on ne pourra peut-être jamais faire.

On était, le lendemain, au 24 juillet. Or, le 24 juillet de l'hémisphère austral, c'est le 24 janvier de
l'hémisphère boréal. De plus, le cinquante-sixième degré de latitude venait d'être laissé en arrière, et ce

degré correspond au parallèle qui, dans le nord de l'Europe, traverse l'Ecosse à la hauteur d'Edimbourg.

Aussi le thermomètre se tenait-il constamment dans une moyenne inférieure à zéro. Il avait donc fallu
demander un peu de chaleur artificielle aux appareils destinés à chauffer les roufles de l'aéronef.

Il va sans dire également que, si la durée des jours tendait à s'accroître depuis le solstice du 21 juin de
l'hiver austral, cette durée diminuait dans une proportion bien plus considérable, par ce fait que

l'Albatros descendait vers les régions polaires.

En conséquence, peu de clarté, au-dessus de cette partie du Pacifique méridional qui confine au cercle
antarctique. Donc, peu de vue, et, avec la nuit, un froid parfois très vif. Pour y résister, il fallait se vêtir à

la mode des Esquimaux ou des Fuégiens. Aussi, comme ces accoutrements ne manquaient point à bord,

les deux collègues, bien empaquetés, purent-ils rester sur la plate-forme, ne songeant qu'à leur projet, ne

cherchant que l'occasion de l'exécuter. Du reste, ils voyaient peu Robur, et, depuis les menaces échangées

de part et d'autre dans le pays de Tombouctou, l'ingénieur et eux ne se parlaient plus.

Quant à Frycollin, il ne sortait guère de la cuisine où François Tapage lui accordait une très généreuse
hospitalité, - à la condition qu'il fit l'office d'aide-coq. Cela n'allant pas sans quelques avantages, le Nègre

avait très volontiers accepté, avec la permission de son maître. D'ailleurs, ainsi enfermé, il ne voyait rien

de ce qui se passait au-dehors et pouvait se croire à l'abri du danger. Ne tenait-il pas de l'autruche, non

seulement au physique par son prodigieux estomac, mais au moral par sa rare sottise?

Maintenant, vers quel point du globe allait se diriger l' Albatros? Etait-il admissible qu'en plein
hiver il osât s'aventurer au-dessus des mers australes ou des continents du pôle? Dans cette glaciale

atmosphère, en admettant que les agents chimiques des piles pussent résister à une pareille congélation,

n'était-ce pas la mort pour tout son personnel, l'horrible mort par le froid? Que Robur tentât de franchir le

pôle pendant la saison chaude, passe encore! Mais au milieu de cette nuit permanente de l'hiver

antarctique, c'eût été l'acte d'un fou!

Ainsi raisonnaient le président et le secrétaire du Weldon-Institute, maintenant entraînés à l'extrémité de
ce continent du Nouveau Monde, qui est toujours l'Amérique, mais non celle des Etats-Unis!

Oui! qu'allait faire cet intraitable Robur? Et n'était-ce pas le moment de terminer le voyage en détruisant
l'appareil voyageur?

Ce qui est certain, c'est que, pendant cette journée du 24 juillet, l'ingénieur eut de fréquents entretiens
avec son contremaître. A plusieurs reprises, Tom Turner et lui consultèrent le baromètre, - non plus, cette

fois, pour évaluer la hauteur atteinte, mais pour relever les indications relatives au temps. Sans doute,

quelques symptômes se produisaient dont il convenait de tenir compte.

Uncle Prudent crut aussi remarquer que Robur cherchait à inventorier ce qui lui restait
d'approvisionnements en tous genres, aussi bien pour l'entretien des machines propulsives et suspensives

de l'aéronef que pour celui des machines humaines, dont le fonctionnement ne devait pas être moins

< page précédente | 81 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.