bibliotheq.net - littérature française
 

Jules Verne - Le Château des Carpathes

C'était le baron Rodolphe de Gortz.

L'inoubliable physionomie de ce personnage n'avait pas changé. Il ne semblait même pas avoir vieilli,
avec sa figure pâle et longue que le fanal éclairait de bas en haut, ses longs cheveux grisonnants, rejetés

en arrière, son regard étincelant jusqu'au fond de ses noires orbites.

Rodolphe de Gortz s'approcha pour examiner le travail dont s'occupait Orfanik.

Et voici les propos qui furent échangés d'une voix brève entre ces deux hommes.

XV

« Le raccordement de la chapelle est-il fini, Orfanik ? - je viens de l'achever.

- Tout est préparé dans les casemates des bastions ?

- Tout.

- Maintenant les bastions et la chapelle sont directement reliés au donjon ?

- Ils le sont.

- Et, après que l'appareil aura lancé le courant, nous aurons le temps de nous enfuir ?

- Nous l'aurons.

- A-t-on vérifié si le tunnel qui débouche sur le col de Vulkan était libre ?

- Il l'est. »

Il y eut alors quelques instants de silence, tandis que Orfanik, ayant repris son fanal, en projetait la clarté
à travers les profondeurs de la chapelle.

« Ah ! mon vieux burg, s'écria le baron, tu coûteras cher à ceux qui tenteront de forcer ton enceinte ! »

Et Rodolphe de Gortz prononça ces mots d'un ton qui fit frémir le jeune comte.

« Vous avez entendu ce qui se disait à Werst ? demanda-t-il à Orfanik.

Il y a cinquante minutes, le fil m'a rapporté les propos que l'on tenait dans l'auberge du Roi
Mathias
.

Est-ce que l'attaque est pour cette nuit ?

- Non, elle ne doit avoir lieu qu'au lever du jour.

- Depuis quand ce Rotzko est-il revenu à Werst ? - Depuis deux heures, avec les agents de la police qu'il
a ramenés de Karlsburg.

Eh bien ! puisque le château ne peut plus se défendre, répéta le baron de Gortz, du moins écrasera-t-il
sous ses débris ce Franz de Télek et tous ceux qui lui viendront en aide. »

Puis, au bout de quelques moments :

« Et ce fil, Orfanik ? reprit-il. Il ne faut pas que l'on puisse jamais savoir qu'il établissait une

< page précédente | 88 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.