bibliotheq.net - littérature française
 

Jules Verne - L'Île mystérieuse

- Qu'est-ce qu'il y a? répondit le marin en se levant. Une roche?

- Non... attends, dit Harbert... je ne vois pas bien... lofe encore... bon... arrive un peu...»

Et ce disant, Harbert, couché le long du bord, plongea rapidement son bras dans l'eau et se releva en
disant:

«Une bouteille!»

Il tenait à la main une bouteille fermée, qu'il venait de saisir à quelques encablures de la côte.

Cyrus Smith prit la bouteille. Sans dire un seul mot, il en fit sauter le bouchon, et il tira un papier
humide, sur lequel se lisaient ces mots:

Naufragé... île Tabor: 153 degrés o. long - 37 degrés 11 lat. s.

CHAPITRE XIII

«Un naufragé! s'écria Pencroff, abandonné à quelques cents milles de nous sur cette île Tabor! Ah!
Monsieur Cyrus, vous ne vous opposerez plus maintenant à mon projet de voyage!

- Non, Pencroff, répondit Cyrus Smith, et vous partirez le plus tôt possible.

- Dès demain?

- Dès demain.»

L'ingénieur tenait à la main le papier qu'il avait retiré de la bouteille. Il le médita pendant quelques
instants, puis, reprenant la parole:

«De ce document, mes amis, dit-il, de la forme même dans laquelle il est conçu, on doit d'abord conclure
ceci: c'est, premièrement, que le naufragé de l'île Tabor est un homme ayant des connaissances assez

avancées en marine, puisqu'il donne la latitude et la longitude de l'île, conformes à celles que nous avons

trouvées, et jusqu'à une minute d'approximation; secondement, qu'il est anglais ou américain, puisque le

document est écrit en langue anglaise.

- Ceci est parfaitement logique, répondit Gédéon Spilett, et la présence de ce naufragé explique l'arrivée
de la caisse sur les rivages de l'île. Il y a eu naufrage, puisqu'il y a un naufragé. Quant à ce dernier, quel

qu'il soit, il est heureux pour lui que Pencroff ait eu l'idée de construire ce bateau et de l'essayer

aujourd'hui même, car, un jour de retard, et cette bouteille pouvait se briser sur les récifs.

- En effet, dit Harbert, c'est une chance heureuse que le Bonadventure ait passé là, précisément quand
cette bouteille flottait encore!

- Et cela ne vous semble pas bizarre? demanda Cyrus Smith à Pencroff.

- Cela me semble heureux, voilà tout, répondit le marin. Est-ce que vous voyez quelque chose
d'extraordinaire à cela, Monsieur Cyrus? Cette bouteille, il fallait bien qu'elle allât quelque part, et

pourquoi pas ici aussi bien qu'ailleurs?

- Vous avez peut-être raison, Pencroff, répondit l'ingénieur, et cependant...

- Mais, fit observer Harbert, rien ne prouve que cette bouteille flotte depuis longtemps sur la mer?

< page précédente | 209 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.