bibliotheq.net - littérature française
 

Jules Vallès - Le Bachelier

7. Les écoles Un matin, une rumeur court le quartier.

«Vous savez la nouvelle? On a interdit le cours Michelet. C'est au Moniteur

Nous l'apprenons à l'hôtel Mouton, où se produit tout de suite une agitation qui se communique aux petits
cafés et crémeries environnantes.

On sait que l'hôtel est républicain, on connaît nos crinières; sur le pas de la porte, on nous a vus souvent
discuter, crier; nous avons notre popularité sur une longueur de quinze maisons et de trois petites rues.

On vient nous trouver.

«Que faire? Que dit Matoussaint?

- Et vous, Vingtras?

- Que faire? mais protester, parbleu! Allons, Matoussaint, mets-toi à cette table et rédige-nous ça.
On ira ensuite en bande au Collège de France, et on fera signer tous ceux qui viendront se casser le nez à

l'heure du cours.

- À qui enverra-t-on la protestation?

- ON IRA LA PORTER À LA CHAMBRE.»

L'idée m'est venue tout d'un coup. Elle fait sensation. (Oui! oui!)

Matoussaint a déjà sauté sur un morceau de papier.

«Aide-moi! dit-il.

- Eh bien! est-ce fait?» demande-t-on au bout d'un moment.

Non. - Il y a des adjectifs qui se disputent, et trois adverbes en ment qui font très vilain effet.

Je finis par déchirer nos longs brouillons et par écrire d'un trait quatre lignes, pas plus.

«Les soussignés protestent, au nom de la liberté de pensée et de la liberté de parole, contre la suspension
du cours du citoyen Michelet, et chargent les représentants du peuple, auxquels ils transmettront cette

protestation, de la défendre à la tribune.»

«Ajoute: À la face de la nation.

- Si tu veux.

- Citoyens! la protestation est ainsi conçue!»

Il lit.

«Bien! bien!»

Nouveaux cris de «Vivent les Écoles! À la Chambre! À la Chambre!»

Ceux qui ont une belle main copient des exemplaires de la protestation. La première transcrite est offerte
aux citoyens Matoussaint et Vingtras; ils signent sur la même ligne, en tête et en gros; et tout le monde

< page précédente | 37 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.