bibliotheq.net - littérature française
 

Jules Renard - Poil de Carotte

On a dû l'enlever quand Honorine tournait le dos pour secouer par la fenêtre un plein tablier d'épluchures.

Mais qui donc?

Madame Lepic paraît sévère et calme sur le paillasson de la chambre coucher.

- Quel bruit, Honorine!

- Du bruit, du bruit! s'écrie Honorine. Le beau malheur que je fasse du bruit! un peu plus je me rôtissais.
Regardez mes sabots, mon jupon, mes mains. J'ai de la boue sur mon caraco et des morceaux de charbon

dans mes poches.

Madame Lepic:
Je regarde cette mare qui dégouline de la cheminée, Honorine. Elle va faire du propre.

Honorine:
Pourquoi qu'on me vole ma marmite sans me prévenir. C'est peut-être vous seulement qui l'avez prise?

Madame Lepic:
Cette marmite appartient à tout le monde ici, Honorine. Faut-il par hasard, que moi ou monsieur Lepic,

ou mes enfants, nous vous demandions la permission de nous en servir?

Honorine:
Je dirai des sottises, tant je me sens colère.

Madame Lepic:
Contre nous ou contre vous, ma brave Honorine? Oui, contre qui? Sans être curieuse, je voudrais le

savoir. Vous me démontez. Sous prétexte que la marmite a disparu, vous jetez gaillardement un seau

d'eau dans le feu, et têtue, loin d'avouer votre maladresse, vous vous en prenez aux autres, à moi-même.

Je la trouve raide, ma parole!

Honorine:
Mon petit Poil de Carotte, sais-tu où est ma marmite?

Madame Lepic:
Comment le saurait-il, lui, un enfant irresponsable? Laissez donc votre marmite. Rappelez-vous plutôt

votre mot d'hier: "Le jour où je m'apercevrai que je ne peu même plus faire chauffer de l'eau, je m'en irai

toute seule, sans qu'on me pousse." Certes, je trouvais vos yeux malades, mais je ne croyais pas votre état

désespéré. Je n'ajoute rien, Honorine; mettez-vous à ma place. Vous êtes au courant, comme moi, de la

situation; jugez et concluez. Oh! ne vous gênez point, pleurez. Il y a de quoi.

Réticence

- Maman! Honorine!

.....................

Qu'est-ce qu'il veut encore, Poil de Carotte? Il va tout gâter. Par bonheur, sous le regard froid de madame
Lepic, il s'arrête court.

Pourquoi dire à Honorine:

< page précédente | 26 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.