bibliotheq.net - littérature française
 

Jules Renard - Poil de Carotte

Madame Lepic:
Votre mort! Y songez-vous, Honorine? Capable de nous enterrer tous, comme je le souhaite,

supposez-vous que je compte sur votre mort?

Honorine:
Vous n'avez peut-être pas l'intention de me renvoyer à cause d'un coup de torchon de travers. D'abord je

ne quitte votre maison que si vous me jetez à la porte. Et une fois dehors, il faudra donc crever?

Madame Lepic:
Qui parle de vous renvoyer, Honorine? Vous voilà toute rouge. Nous causons l'une avec l'autre,

amicalement, et puis vous vous fâchez, vous dites des bêtises plus grosses que l'église.

Honorine:
Dame! est-ce que je sais, moi?

Madame Lepic:
Et moi? Vous ne perdez la vue ni par votre faute, ni par la mienne. J'espère que le médecin vous guérira.

Ça arrive. En attendant, laquelle de nous deux est la plus embarassée. Vous ne soupçonnez même pas que

vos yeux prennent la maladie. Le ménge en souffre. Je vous avertis par charité, pour prévenir des

accidents, et aussi parce que j'ai le droit, il me semble, de faire, avec douceur, une observation.

Honorine:
Tant que vous voudrez. Faites à votre aise, madame Lepic. Un moment je me voyais dans la rue; vous me

rassurez. De mon côté, je surveillerai mes assiettes, je le garantis.

Madame Lepic:
Est-ce que je demande autre chose? Je vaux mieux que ma réputation, Honorine, et je ne me priverai de

vos services que si vous m'y obligez absolument.

Honorine:
Dans ce cas-là, madame Lepic, ne soufflez mot. Maintenant je me crois utile et je crierais à l'injustice si

vous me chassiez. Mais le jour où je m'apercevrai que je deviens à charge et que je ne sais même plus

faire chauffer une marmite d'eau sur le feu, je m'en irai tout de suite, toute seule, sans qu'on me pousse.

Madame Lepic:
Et sans oublier, Honorine, que vous trouverez toujours un restant de soupe à la maison.

Honorine:
Non, madame Lepic, point de soupe; seulement du pain. Depuis que la mère Maïtte ne mange que du

pain, elle ne veux pas mourir.

Madame Lepic:
Et savez-vous qu'elle a au moins cent ans? et savez-vous encore une chose, Honorine? les mendiants sont

plus heureux que nous, c'est moi qui vous le dis.

Honorine:
Puisque vous le dites, je dis comme vous, madame Lepic.

La Marmite

< page précédente | 24 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.