bibliotheq.net - littérature française
 

Jules Renard - Poil de Carotte

Farce ou drame? Qui le sait? Soeur Ernestine, humiliée pour sa mère, a vaguement le trac.

- Papa est dans un de ses bons jours, se dit grand frère Félix qui galope, effréné, sur les bâtons de sa
chaise.

Quant à Poil de Carotte, hermétique, des bousilles aux lèvres, l'oreille pleine de rumeurs et les joues
gonflées de pommes cuites, il se contient, mais il va péter, si madame Lepic ne quitte à l'instant la table,

parce qu'au nez de ses fils et de sa fille on la traite comme la dernière des dernières.

Le Trompette

M. Lepic arrive de Paris ce matin même. Il ouvre sa malle. Des cadeaux en sortent pour grand frères
Félix et soeur Ernestine, de beaux cadeaux, dont précisément (comme c'est drôle!) ils ont rêvé toute la

nuit. Ensuite M. Lepic, les mains derrière son dos, regarde malignement Poil de Carotte et lui dit:

- Et toi, qu'est-ce que tu aimes le mieux: une trompette ou un pistolet?

En vérité, Poil de Carotte est plutôt prudent que téméraire. Il préférerait une trompette, parce que ça ne
part pas dans les mains; mais il a toujours entendu dire qu'un garçon de sa taille ne peut jouer

sérieusement qu'avec des armes, des sabres, des engins de guerre. L'âge lui est venu de renifler de la

poudre et d'exterminer des choses. Son père connait les enfants: il a apporté ce qu'il faut.

- J'aime mieux un pistolet, dit-il hardiment, sûr de deviner.

Il va même au peu loin et ajoute:

- Ce n'est plus la peine de le cacher; je le vois!

- Ah! dit monsieur Lepic embarassé, tu aimes mieux un pistolet! tu as donc bien changé?

Tout de suite Poil de Carotte se reprend:

- Mais non, va, non, papa, c'était pour rire. Sois tranquille, je les déteste, les pistolets. Donne-moi vite ma
trompette, que je te montre comme ça m'amuse de souffler dedans.

Madame Lepic:
- Alors pourquoi mens-tu? pour faire de la peine à ton père, n'est-ce pas? Quand on aime les strompettes,

on ne dit pas qu'on aime les pistolets et surtout on ne dit pas qu'on voit des pistolets, quand on ne voit

rien. Aussi, pour t'apprendre, tu n'auras ni pistolets ni trompette. Regarde-la bien; elle a trois pompons

rouge et un drapeau à franges d'or. Tu l'as assez regardée. Maintenant, va voir à la cuisine si j'y suis;

déguerpis, trotte et flûte dans tes doigts.

Tout en haut de l'armoire, sur une pile de linge blanc, roulée dans ses trois pompons rouge et son drapeau
à franges d'or, la trompette de Poil de Carotte attend qui souffle, imprenable, invisible, muette comme

celle du jugement dernier.

La Mèche

Le dimanche, madame Lepic exige que ses fils aillent à la messe. On les fait beaux et soeur Ernestine
préside elle-même à leur toilette, au risque d'être en retard pour la sienne. Elle choisit les cravates, lime

les ongles, distirbue les paroissiens et donne le plus gros Poil de Carotte. Mais surout elle pommade ses

frères.

< page précédente | 18 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.