bibliotheq.net - littérature française
 

Jean Racine - Iphigénie en Aulide

Réveilleront leur brigue et leur prétention,
M'arracheront peut-être un pouvoir qui les blesse...

Va, dis-je, sauve-la de ma propre faiblesse.

Mais surtout ne va point, par un zèle indiscret,

Découvrir à ses yeux mon funeste secret.

Que s'il se peut, ma fille, à jamais abusée,

Ignore à quel péril je l'avais exposée.

D'une mère en fureur épargne-moi les cris,

Et que ta voix s'accorde avec ce que j'écris.

Pour renvoyer la fille et la mère offensée,

Je leur écris qu'Achille a changé de pensée,

Et qu'il veut désormais jusques à son retour

Différer cet hymen que pressait son amour.

Ajoute, tu le peux, que des froideurs d'Achille

On accuse en secret cette jeune Ériphile,

Que lui-même captive amena de Lesbos,

Et qu'auprès de ma fille on garde dans Argos.

C'est leur en dire assez. Le reste, il le faut taire.

Déjà le jour plus grand nous frappe et nous éclaire ;

Déjà même l'on entre, et j'entends quelque bruit.

C'est Achille. Va, pars. Dieux ! Ulysse le suit.

SCÈNE II - AGAMEMNON, ACHILLE, ULYSSE


AGAMEMNON

Quoi ! Seigneur, se peut-il que d'un cours si rapide
La victoire vous ait ramené dans l'Aulide ?

D'un courage naissant sont-ce là les essais ?

Quels triomphes suivront de si nobles succès !

La Thessalie entière, ou vaincue, ou calmée,

Lesbos même conquise en attendant l'armée,

De toute autre valeur éternels monuments,

Ne sont d'Achille oisif que les amusements.

ACHILLE
Seigneur, honorez moins une faible conquête ;
Et que puisse bientôt le Ciel, qui nous arrête,

Ouvrir un champ plus noble à ce coeur excité

Par le prix glorieux dont vous l'avez flatté !

Mais cependant, Seigneur, que faut-il que je croie

D'un bruit qui me surprend et me comble de joie ?

Daignez-vous avancer le succès de mes voeux ?

Et bientôt des mortels suis-je le plus heureux ?

On dit qu'Iphigénie, en ces lieux amenée,

Doit bientôt à son sort unir ma destinée.

AGAMEMNON
Ma fille ! Qui vous dit qu'on la doit amener ?

< page précédente | 6 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.