bibliotheq.net - littérature française
 

Jean Racine - Iphigénie en Aulide

Mais n'importe, il le veut, et mon coeur s'y résout.
Ma fille, ton bonheur me console de tout :

Le ciel te donne Achille, et ma joie est extrême

De t'entendre nommer... Mais le voici lui-même.

SCÈNE III - ACHILLE, CLYTEMNESTRE


ACHILLE

Tout succède, Madame, à mon empressement.
Le Roi n'a point voulu d'autre éclaircissement ;

Il en croit mes transports. Et sans presque m'entendre,

Il vient, en m'embrassant, de m'accepter pour gendre.

Il ne m'a dit qu'un mot. Mais vous a-t-il conté

Quel bonheur dans le camp vous avez apporté ?

Les Dieux vont s'apaiser. Du moins Calchas publie

Qu'avec eux, dans une heure, il nous réconcilie ;

Que Neptune et les vents, prêts à nous exaucer,

N'attendent que le sang que sa main va verser.

Déjà dans les vaisseaux la voile se déploie ;

Déjà sur sa parole ils se tournent vers Troie.

Pour moi, quoique le Ciel, au gré de mon amour,

Dût encore des vents retarder le retour,

Que je quitte à regret la rive fortunée

Où je vais allumer les flambeaux d'hyménée ;

Puis-je ne point chérir l'heureuse occasion

D'aller du sang troyen sceller notre union,

Et de laisser bientôt sous Troie ensevelie

Le déshonneur d'un nom à qui le mien s'allie ?

SCÈNE IV - ACHILLE, CLYTEMNESTRE, IPHIGÉNIE, ÉRIPHILE, DORIS, AEGINE


ACHILLE

Princesse, mon bonheur ne dépend que de vous,
Votre père à l'autel vous destine un époux.

Venez y recevoir un coeur qui vous adore.

IPHIGÉNIE
Seigneur, il n'est pas temps que nous partions encore.
La Reine permettra que j'ose demander

Un gage à votre amour, qu'il me doit accorder.

Je viens vous présenter une jeune Princesse.

Le ciel a sur son front imprimé sa noblesse.

De larmes tous les jours ses yeux sont arrosés.

Vous savez ses malheurs, vous les avez causés.

Moi-même (où m'emportait une aveugle colère !)

J'ai tantôt sans respect affligé sa misère.

Que ne puis-je aussi bien par d'utiles secours

Réparer promptement mes injustes discours !

Je lui prête ma voix, je ne puis davantage,

Vous seul pouvez, Seigneur, détruire votre ouvrage.

< page précédente | 26 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.