bibliotheq.net - littérature française
 

Jean Racine - Iphigénie en Aulide

IPHIGÉNIE
Seigneur, rassurez-vous. Vos voeux seront contents,
Iphigénie encor n'y sera pas longtemps.

SCÈNE VII - ACHILLE, ÉRIPHILE, DORIS


ACHILLE

Elle me fuit ! Veillé-je ? Ou n'est-ce point un songe ?
Dans quel trouble nouveau cette fuite me plonge !

Madame, je ne sais si sans vous irriter,

Achille devant vous pourra se présenter.

Mais si d'un ennemi vous souffrez la prière,

Si lui-même souvent a plaint sa prisonnière,

Vous savez quel sujet conduit ici leurs pas ;

Vous savez ...

ÉRIPHILE
Quoi ! Seigneur, ne le savez-vous pas,
Vous qui, depuis un mois, brûlant sur ce rivage,

Avez conclu vous-même et hâté leur voyage ?

ACHILLE
De ce même rivage absent depuis un mois,
Je le revis hier pour la première fois.

ÉRIPHILE
Quoi ! lorsqu'Agamemnon écrivait à Mycène,
Votre amour, votre main n'a pas conduit la sienne ?

Quoi ! vous qui de sa fille adoriez les attraits ...

ACHILLE
Vous m'en voyez encore épris plus que jamais,
Madame. Et si l'effet eût suivi ma pensée,

Moi-même dans Argos je l'aurais devancée.

Cependant on me fuit. Quel crime ai-je commis ?

Mais je ne vois partout que des yeux ennemis.

Que dis-je ? En ce moment Calchas, Nestor, Ulysse,

De leur vaine éloquence employant l'artifice,

Combattaient mon amour et semblaient m'annoncer

Que si j'en crois ma gloire, il y faut renoncer.

Quelle entreprise ici pourrait être formée ?

Suis-je sans le savoir la fable de l'armée ?

Entrons. C'est un secret qu'il leur faut arracher.

SCÈNE VIII - ÉRIPHILE, DORIS


ÉRIPHILE

Dieux, qui voyez ma honte, où me dois-je cacher ?
Orgueilleuse rivale, on t'aime, et tu murmures ?

Souffrirai-je à la fois ta gloire et tes injures ?

< page précédente | 23 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.