bibliotheq.net - littérature française
 

Jean Racine - Iphigénie en Aulide

SCÈNE PREMIÈRE - ÉRIPHILE, DORIS


ÉRIPHILE

Ne les contraignons point, Doris, retirons-nous,
Laissons-les dans les bras d'un père et d'un époux,

Et tandis qu'à l'envi leur amour se déploie,

Mettons en liberté ma tristesse et leur joie.

DORIS
Quoi, Madame ! toujours irritant vos douleurs,
Croirez-vous ne plus voir que des sujets de pleurs ?

Je sais que tout déplaît aux yeux d'une captive,

Qu'il n'est point dans les fers de plaisir qui la suive ;

Mais dans le temps fatal que repassant les flots,

Nous suivions malgré nous le vainqueur de Lesbos,

Lorsque dans son vaisseau, prisonnière timide,

Vous voyiez devant vous ce vainqueur homicide,

Le dirai-je ? vos yeux, de larmes moins trempés,

A pleurer vos malheurs étaient moins occupés.

Maintenant tout vous rit. L'aimable Iphigénie

D'une amitié sincère avec vous est unie ;

Elle vous plaint, vous voit avec des yeux de soeur,

Et vous seriez dans Troie avec moins de douceur.

Vous vouliez voir l'Aulide, où son père l'appelle,

Et l'Aulide vous voit arriver avec elle.

Cependant, par un sort que je ne conçois pas,

Votre douleur redouble et croît à chaque pas.

ÉRIPHILE
Hé quoi ! te semble-t-il que la triste Ériphile
Doive être de leur joie un témoin si tranquille ?

Crois-tu que mes chagrins doivent s'évanouir

A l'aspect d'un bonheur, dont je ne puis jouir ?

Je vois Iphigénie entre les bras d'un père,

Elle fait tout l'orgueil d'une superbe mère ;

Et moi, toujours en butte à de nouveaux dangers,

Remise dès l'enfance en des bras étrangers,

Je reçus et je vois le jour que je respire

Sans que mère ni père ait daigné me sourire.

J'ignore qui je suis. Et pour comble d'horreur,

Un oracle effrayant m'attache à mon erreur,

Et quand je veux chercher le sang qui m'a fait naître,

Me dit que sans périr je ne me puis connaître.

DORIS
Non, non, jusques au bout vous devez le chercher.
Un oracle toujours se plaît à se cacher.

< page précédente | 13 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.