bibliotheq.net - littérature française
 

Jean Racine - Britannicus

Ah ! prince, où courez-vous ? Quelle ardeur inquiète
Parmi vos ennemis en aveugle vous jette ?

Que venez-vous chercher ?

BRITANNICUS
Ce que je cherche ? Ah ! dieux !
Tout ce que j'ai perdu, madame, est en ces lieux.

De mille affreux soldats Junie environnée

S'est vue en ce palais indignement traînée.

Hélas ! de quelle horreur ses timides esprits

A ce nouveau spectacle auront été surpris ?

Enfin on me l'enlève. Une loi trop sévère

Va séparer deux coeurs qu'assemblait leur misère :

sans doute on ne veut pas que, mêlant nos douleurs,

Nous nous aidions l'un l'autre à porter nos malheurs.

AGRIPPINE
Il suffit. Comme vous je ressens vos injures ;
Mes plaintes ont déjà précédé vos murmures.

Mais je ne prétends pas qu'un impuissant courroux

Dégage ma parole et m'acquitte envers vous.

Je ne m'explique point. Si vous voulez m'entendre,

Suivez-moi chez Pallas, où je vais vous attendre.

SCENE IV - BRITANNICUS, NARCISSE


BRITANNICUS

La croirai-je, Narcisse ? et dois-je sur sa foi
La prendre pour arbitre entre son fils et moi ?

Qu'en dis-tu ? N'est-ce pas cette même Agrippine

Que mon père épousa jadis pour sa ruine,

Et qui, si je t'en crois, a de ses derniers jours,

Trop lents pour ses desseins précipité le cours ?

NARCISSE
N'importe. Elle se sent comme vous outragée ;
A vous donner Junie elle s'est engagée ;

Unissez vos chagrins, liez vos intérêts ;

Ce palais retentit en vain de vos regrets :

Tandis qu'on vous verra d'une voix suppliante

Semer ici la plainte et non pas l'épouvante,

Que vos ressentiments se perdront en discours,

Il n'en faut pas douter, vous vous plaindrez toujours.

BRITANNICUS
Ah ! Narcisse ! tu sais si de la servitude
Je prétends faire encore une longue habitude ;

Tu sais si pour jamais, de ma chute étonné,

< page précédente | 10 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.