bibliotheq.net - littérature française
 

Jean Racine - Athalie

SALOMITH
Quel est-il, cet objet des pleurs que vous versez ?

ZACHARIE
Les jours d'Eliacin seraient-ils menacés ?

SALOMITH
Aurait-il de la reine attiré la colère ?

ZACHARIE
Que craint-on d'un enfant sans support et sans père ?

JOSABET
Ah ! la voici. Sortons : il la faut éviter.

Scène III. - ATHALIE, ABNER, AGAR, suite d'Athalie.


AGAR

Madame, dans ces lieux pourquoi vous arrêter ?
Ici tous les objets vous blessent, vous irritent.

Abandonnez ce temple aux prêtres qui l'habitent :

Fuyez tout ce tumulte, et dans votre palais

A vos sens agités venez rendre la paix.

ATHALIE
Non, je ne puis : tu vois mon trouble et ma faiblesse.
Va, fais dire à Mathan qu'il vienne, qu'il se presse ;

Heureuse si je puis trouver par son secours

Cette paix que je cherche et qui me fuit toujours.

(Elle s'assied.)

Scène IV. - ATHALIE, ABNER, suite d'Athalie.


ABNER

Madame, pardonnz si j'ose le défendre.
Le zèle de JOAD n'a point dû vous surprendre.

Du Dieu que nous servons tel est l'ordre éternel.

Lui-même, il nous traça son temple et son autel,

Aux seuls enfants d'Aaron commit ses sacrifices,

Aux lévites marqua leur place et leurs offices,

Et surtout défendit à leur postérité

Avec tout autre Dieu toute société.

Hé quoi ! vous de nos rois et la femme et la mère,

Etes-vous à ce point parmi nous étrangère ?

Ignorez-vous nos lois ? et faut-il qu'aujourd'hui...

Voici votre Mathan : je vous laisse avec lui.

ATHALIE
Votre présence, Abner, est ici nécessaire.

< page précédente | 14 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.