bibliotheq.net - littérature française
 

Hector Malot - En famille

En effet, la rue du Château-des-Rentiers n'est pas bien loin du Marché aux chevaux, et il ne leur fallut pas
longtemps pour arriver devant un amas de bicoques qui ressemblaient à celles du Champ Guillot.

Le moment de la séparation était venu, et ce fut en lui mouillant la tête de ses larmes qu'elle l'embrassa
après l'avoir attaché dans une petite écurie.

«Il ne sera pas malheureux, je te le promets, dit La Rouquerie.

- Nous nous aimions tant!»

V

«Qu'allaient-elles faire de trente francs, quand c'était sur cent qu'elles avaient établi leurs calculs?»

Elle agita cette question en suivant tristement les fortifications depuis la Maison-Blanche jusqu'à
Charonne, mais sans lui trouver de réponses acceptables; aussi, quand elle remit entre les mains de sa

mère l'argent de La Rouquerie, ne savait-elle pas du tout à quoi et comment il allait être employé.

Ce fut sa mère qui en décida:

«Il faut partir, dit-elle, partir tout de suite pour Maraucourt,

- Es-tu assez bien?

- Il faut que je le sois. Nous n'avons que trop attendu, en espérant un rétablissement qui ne viendra pas...
ici. Et en attendant nos ressources se sont épuisées, comme s'épuiseraient celles que la vente de notre

pauvre Palikare nous procure. J'aurais voulu aussi ne pas nous présenter dans cet état de misère; mais

peut-être que plus cette misère sera lamentable plus elle fera pitié. Il faut, il faut partir.

- Aujourd'hui?

- Aujourd'hui il est trop tard, nous arriverions en pleine nuit sans savoir où aller, mais demain matin. Ce
soir tâche d'apprendre les heures du train et le prix des places: le chemin de fer est celui du Nord; la gare

d'arrivée, Picquigny.

Perrine, embarrassée, consulta Grain de Sel qui lui dit, qu'en cherchant dans les tas de papiers, elle
trouverait certainement un indicateur des chemins de fer, ce qui serait plus commode, et moins fatigant

que d'aller à la gare du Nord, qui est bien loin de Charonne. Cet indicateur lui apprit qu'il y avait deux

trains le matin: l'un à six heures, l'autre à dix heures, et que la place pour Picquigny en troisièmes classes

coûtait neuf francs vingt- cinq.

«Nous partirons à dix heures, dit la mère, et nous prendrons une voiture, car je ne pourrais certainement
pas aller à pied à la gare puisqu'elle est éloignée. J'aurai bien des forces jusqu'au fiacre.

Cependant elle n'en eut pas jusque-là, et quand, à neuf heures, elle voulut, en s'appuyant sur l'épaule de
sa fille, gagner la voiture que Perrine avait été chercher, elle ne put pas y arriver, bien que la distance ne

fût pas longue de leur chambre à la rue: le coeur lui manqua, et si Perrine ne l'avait pas soutenue elle

serait tombée.

«Je vais me remettre, dit-elle faiblement, ne t'inquiète pas, cela va aller.»

Mais cela n'alla pas, et il fallut que la Marquise qui les regardait partir apportât une chaise; c'était un

< page précédente | 27 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.