bibliotheq.net - littérature française
 

Hector Malot - Baccara

détriment des joueurs; mais, pour que ce bourrage puisse se faire, il faut la complicité du gérant et des
croupiers, et rien ne lui permettait de soupçonner Frédéric d'une pareille infamie.

- Faut-il les refuser? demanda Frédéric en plaisantant.

- Puisqu'ils y sont! répondit Adeline.

- Je suis heureux de voir, acheva Frédéric, que nous sommes d'accord.

D'accord! d'accord! Ils ne l'étaient plus toujours comme au commencement.

Un jour, sur le boulevard, Adeline rencontra un commerçant de Bordeaux, avec qui il avait eu autrefois
des relations: celui-ci vint à lui en souriant, les mains tendues:

- Vous êtes bien aimable de m'avoir invité à dîner, ce soir, à votre cercle, dit le commerçant.

- Je vous ai invité? dit Adeline stupéfait, pour ce soir?

- Voici votre lettre; n'est-ce pas pour ce soir?

C'était une invitation lithographiée avec élégance et sur beau bristol, signée: «le président Adeline.»

Seule l'adresse était manuscrite.

J'ai été bien surpris quand le garçon de l'hôtel m'a remis cette lettre, car je ne suis arrivé que d'hier dans la
nuit.

- A ce soir, dit Adeline qui avait hâte d'échapper à des explications plus qu'embarrassantes.

Ces explications, c'était à Frédéric de les lui donner: comment, les garçons d'hôtel distribuaient des
invitations signées de son nom: «le président Adeline!»

- Mais, mon cher président, répondit Frédéric en essayant de rire, ce qui vous étonne se fait partout.

- Eh bien, monsieur, cela ne se fera pas dans mon cercle.

- Alors, monsieur, nous fermerons la porte; avec quoi voulez-vous que nous payions nos frais si la partie
ne marche pas? Pour qu'elle marche, il faut des joueurs.

- Mon nom ne servira pas à les attirer.

VI

L'histoire de la cagnotte avait jeté l'inquiétude dans l'association Mussidan, Raphaëlle, Barthelasse et Cie;
qu'allait devenir l'affaire si ce président s'avisait de fourrer son nez dans ce qui ne le regardait pas?

L'histoire de la lettre d'invitation y jeta le désarroi quand Frédéric raconta l'algarade qui venait de lui être
faite.

- Qu'as-tu répondu? demanda Raphaëlle.

- Rien.

Vous ne lui avez pas cassé les rinss? s'écria Barthelasse, dont le premier mouvement était
toujours de revenir à son ancien métier de lutteur, malgré les efforts que de bonne foi il faisait pour se

< page précédente | 97 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.