bibliotheq.net - littérature française
 

Guy de Maupassant - La Main Gauche

Et quand il avait conté cette histoire que tout le pays connaissait, Antoine Boitelle ajoutait toujours:

- A partir de ça, j'ai eu de coeur à rien, à rien. Aucun métier ne m'allait pu, et j'sieus devenu ce que
j'sieus, un ordureux.

On lui disait:

- Vous vous êtes marié pourtant.

- Oui, et j'peux pas dire que ma femme m'a déplu pisque j'y ai fait quatorze éfants, mais c'n'est point
l'autre, oh non pour sûr, oh non! L'autre, voyez-vous, ma négresse, alle n'avait qu'à me regarder, je me

sentais comme transporté...

L'ORDONNANCE

Le cimetière plein d'officiers avait l'air d'un champ fleuri. Les képis et les culottes rouges, les galons et
les boutons d'or, les sabres, les aiguillettes de l'état-major, les brandebourgs des chasseurs et des hussards

passaient au milieu des tombes dont les croix blanches ou noires ouvraient leurs bras lamentables, leurs

bras de fer, de marbre ou de bois sur le peuple disparu des morts.

On venait d'enterrer la femme du colonel de Limousin. Elle s'était noyée deux jours auparavant, en
prenant un bain.

C'était fini, le clergé était parti, mais le colonel, soutenu par deux officiers, restait debout devant le trou
au fond duquel il voyait encore le coffre de bois qui cachait, décomposé déjà, le corps de sa jeune

femme.

C'était presque un vieillard, un grand maigre à moustaches blanches qui avait épousé, trois ans plus tôt, la
fille d'un camarade, demeurée orpheline après la mort de son père, le colonel Sortis.

Le capitaine et le lieutenant sur qui s'appuyait leur chef essayaient de l'emmener. Il résistait, les yeux
pleins de larmes qu'il ne laissait point couler, par héroïsme, et, murmurant, tout bas: «Non, non, encore

un peu», il s'obstinait à rester là, les jambes fléchissantes, au bord de ce trou, qui lui paraissait sans fond,

un abîme où étaient tombés son coeur et sa vie, tout ce qui lui restait sur terre.

Tout à coup le général Ormont s'approcha, saisit par le bras le colonel, et l'entraînant presque de force:
«Allons, allons, mon vieux camarade, il ne faut pas demeurer là.» Le colonel obéit alors, et rentra chez

lui.

Comme il ouvrait la porte de son cabinet, il aperçut une lettre sur sa table de travail. L'ayant prise, il
faillit tomber de surprise et d'émotion, il avait reconnu l'écriture de sa femme. Et la lettre portait le timbre

de la poste avec la date du jour même. Il déchira l'enveloppe et lut.

«PÈRE,

Permettez-moi de vous appeler encore père, comme autrefois. Quand vous recevrez cette lettre, je serai
morte, et sous la terre. Alors peut-être pourrez-vous me pardonner.

Je ne veux pas chercher à vous émouvoir ni à atténuer ma faute. Je veux dire seulement, avec toute la
sincérité d'une femme qui va se tuer dans une heure, la vérité entière et complète.

Quand vous m'avez épousée, par générosité, je me suis donnée à vous, par reconnaissance et je vous ai

< page précédente | 33 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.