bibliotheq.net - littérature française
 

George Sand - Un hiver à Majorque

improvisateurs. L'île de Mallorca en compte encore plusieurs qui ont une réputation méritée, entre autres
les deux qui habitent Soller. C'est à ces troubadors que s'adressent ordinairement les amants

heureux ou malheureux. Moyennant finance, et d'après les renseignements qu'on leur a donnés, les

troubadours vont sous les balcons des jeunes filles, à une heure avancée de la nuit, chantant les

coblets
improvisées sur le ton de l'éloge ou de la plainte, quelquefois même l'injure, que leur leur
font adresser ceux qui paient le poëte-musicien. Les étrangers peuvent se donner ce plaisir, qui ne tire pas

à conséquence dans l'île de Mallorca.

(Note de M. Tustu)]

III

Je ne puis continuer mon récit sans achever de compulser les annales dévotes de Valldemosa; car, ayant à
parler de la piété fanatique des villageois avec lesquels nous fûmes en rapport, je dois mentionner la

sainte dont ils s'enorgueillissent et dont ils nous ont montré la maison rustique.

«Valldemosa est aussi la patrie de Catalina Tomas, béatifiée en 1792 par le pape Pie VI. La vie de cette
sainte fille a été écrite plusieurs fois, et en dernier lieu par le cardinal Antonio Despuig. Elle offre

plusieurs traits d'une gracieuse naïveté. Dieu, dit la légende, ayant favorisé sa servante d'une raison

précoce, on la vit observer rigoureusement les jours de jeûne, bien avant l'âge où l'Église les prescrit. Dès

ses premiers ans elle s'abstint de faire plus d'un repas par jour. Sa dévotion à la passion du Rédempteur et

aux douleurs de sa sainte mère était si fervente, que dans ses promenades elle récitait continuellement le

rosaire, se servant, pour compter les dizaines, des feuilles des oliviers ou des lentisques. Son goût pour la

retraite et les exercices religieux, son éloignement pour les bals et les divertissements profanes, l'avaient

fait surnommer la viejecita, la petite vieille. Mais sa solitude et son abstinence étaient

récompensées par les visites des anges et de toute la cour céleste: Jésus-Christ, sa mère et les saints se

faisaient ses domestiques; Marie la soignait dans ses maladies; saint Bruno la relevait dans ses chutes;

saint Antoine l'accompagnait dans l'obscurité de la nuit, portant et remplissant sa cruche à la fontaine;

sainte Catherine sa patronne accommodait ses cheveux et la soignait en tout comme eût fait une mère

attentive et vigilante; saint Côme et saint Damien guérissaient les blessures qu'elle avait reçues dans ses

luttes avec le démon, car sa victoire n'était pas sans combat; enfin saint Pierre et saint Paul se tenaient à

ses côtés pour l'assister et la défendre dans les tentations.

«Elle embrassa la règle de saint Augustin dans le monastère de Sainte-Madeleine de Palma, et fut
l'exemple des pénitentes, et, comme le chante l'Église en ses prières, obéissante, pauvre, chaste et

humble. Ses historiens lui attribuent l'esprit de prophétie et le don des miracles. Ils rapportent que,

pendant qu'on faisait à Mallorca des prières publiques pour la santé du pape Pie V, un jour Catalina les

interrompit tout à coup en disant qu'elles n'étaient plus nécessaires, puisqu'à cette même heure le pontife

venait de quitter ce monde, ce qui se trouva vrai.

«Elle mourut le 5 avril 1574, en prononçant ces paroles du Psalmiste: - «Seigneur, je remets mon esprit
entre vos mains.»

«Sa mort fut regardée comme une calamité publique; on lui rendit les plus grands honneurs. Une pieuse
dame de Mallorca, dona Juana de Pochas, remplaça le sépulcre en bois dans lequel on avait déposé

d'abord la sainte fille par un autre en albâtre magnifique qu'elle commanda à Gênes; elle institua en outre,

par son testament, une messe pour le jour de la translation de la bienheureuse, et une autre pour le jour de

sainte Catherine sa patronne; elle voulut qu'une lampe brûlât perpétuellement sur son tombeau.

< page précédente | 66 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.