bibliotheq.net - littérature française
 

George Sand - Nouvelles Lettres d'un Voyageur

[Note 20: Ce chiffre sera peut-être dépassé, le travail le plus important, la conchyliologie, n'étant pas
encore terminé.]

Aujourd'hui, rien n'entrave plus les déluges qui pèlent le sol et l'entraînent à la mer, tandis que dans les
temps secs, les sources, privées d'ombre, tarissent et que l'aridité se propage. Si la France ne daigne pas

intervenir, ou si les colons ne se rendent pas aux plus simples calculs de la prévoyance, on peut prédire la

ruine et l'abandon prochains de cette perle des mers que les anciens navigateurs saluèrent du nom

d'Éden, et qui, épuisée et mutilée par la main de l'homme, secouera son joug et rentrera dans le

domaine de Dieu. C'est une leçon qu'il tient en réserve, en France aussi bien qu'ailleurs, pour les

populations qui méconnaissent les lois de l'équilibre providentiel, et abusent de leurs droits sur la terre. A

l'homme sans doute est dévolue la mission d'explorer et d'exploiter; mais l'intelligence lui a été départie

pour épargner à propos, prévoir l'avenir, et chercher dans la nature même le préservatif de son existence.

Les forêts lui avaient été données comme réservoirs inépuisables de la fécondité du sol et comme

remparts contre les crises atmosphériques. Il a violé tous les sanctuaires. Plus aveugle et plus ignorant

que ses ancêtres, il a porté la hache jusqu'au plus épais de la forêt sacrée. En Amérique, il s'acharne avec

fureur contre le monde primitif qui lui livre un sol admirablement nourri et préservé depuis les premiers

âges de la végétation. L'oeuvre de dévastation s'accomplit. Nous aurons du blé, du sucre et du coton

jusqu'à ce que la terre fatiguée se révolte et jusqu'à ce que le climat nous refuse la vie.

X. CONCHYLIOLOGIE

DE L'ILE DE LA RÉUNION[21]

Dans un précédent article, nous avons appelé l'attention du monde savant et du monde instruit sur un
ouvrage, intéressant à tous les points de vue[22], science, industrie, moeurs, agriculture, histoire

naturelle, etc. Il manquait à cette publication une annexe importante dont nous n'avons pas nommé

l'auteur, et dont nous n'avions pas encore pu prendre connaissance. Ce travail nous est communiqué

aujourd'hui, et nous voulons réparer une omission qui laisserait incomplète l'utilité des notes si précieuses

de M. Maillard, d'autant plus qu'ici il ne s'agit plus seulement de compléter la description de notre belle

colonie, mais bien d'apporter des matériaux au grand édifice de la science naturelle en général. C'est le

savant M. Deshayes, illustré par d'immenses travaux sur cette matière, qui s'est chargé de la

conchyliologie, ou, pour mieux dire, de la malacologie relative aux trouvailles et découvertes de M.

Maillard. Cette annexe forme donc un travail du plus grand intérêt, et l'on peut dire qu'elle est un

monument acquis à la science dans une de ses branches les plus ardues.

[Note 21: Par M. Deshayes.]

[Note 22: Notes sur l'île de la Réunion, par Louis Maillard.]

Beaucoup de personnes dans le monde se doutent peu du rôle immense que jouent les mollusques dans
l'économie de notre planète. On s'en pénètre en lisant les pages par lesquelles M. Deshayes ouvre l'étude

spéciale dont nous nous occupons ici. La conscience et la modestie, conditions essentielles du vrai savoir,

obligent ce grand explorateur à nous dire que la connaissance de vingt mille espèces provenant de toutes

les régions du monde n'est rien encore, et que de trop grands espaces sont encore trop peu connus pour

qu'il soit possible d'entreprendre un travail d'ensemble satisfaisant. Si un pareil chiffre et celui qu'on nous

fait entrevoir nous étonnent, reportons-nous au noble et poétique livre de M. Michelet, la Mer, et

notre imagination au moins se représentera la puissante fécondité qui se produit au sein des eaux, et qui

n'a aucun point de comparaison avec ce qui se passe sur la terre.

< page précédente | 79 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.