bibliotheq.net - littérature française
 

George Sand - Consuelo, 3

Allons, voilà encore cette maudite phrase qui me revient! La peste soit de ma mémoire!... Que ferai-je
pour dormir?... Quatre heures du matin, c'est inouï!... J'en ferai une maladie!»

Une idée lumineuse vint enfin au secours du bon chanoine; il se leva, prit son écritoire, et résolut de
travailler à ce fameux livre entrepris depuis si longtemps, et non encore commencé. Il lui fallait consulter

le Dictionnaire du droit canonique pour se remettre dans son sujet; il n'en eut pas lu deux pages que ses

idées s'embrouillèrent, ses yeux s'appesantirent, le livre coula doucement de l'édredon sur le tapis, la

bougie s'éteignit à un soupir de béatitude somnolente exhalé de la robuste poitrine du saint homme, et il

dormit enfin du sommeil du juste jusqu'à dix heures du matin.

Hélas! que son réveil fut amer, lorsque, d'une main engourdie et nonchalante, il ouvrit le billet suivant,
déposé par André sur son guéridon, avec sa tasse de chocolat!

«Nous partons, monsieur et révérend chanoine; un devoir impérieux nous appelait à Vienne, et nous
avons craint de ne pouvoir résister à vos généreuses instances. Nous nous sauvons comme des ingrats:

mais nous ne le sommes point, et jamais nous ne perdrons le souvenir de votre hospitalité envers nous, et

de votre charité sublime pour l'enfant abandonné. Nous viendrons vous en remercier. Avant huit jours,

vous nous reverrez; veuillez différer jusque là le baptême d'Angèle, et compter sur le dévouement

respectueux et tendre de vos humbles protégés.»

«BERTONI, BEPPO.»

Le chanoine pâlit, soupira et agita sa sonnette.

«Ils sont partis? dit-il à André.

- Avant le jour, monsieur le chanoine.

- Et qu'ont-ils dit en partant? ont-ils déjeuné, au moins? ont-ils désigné le jour où ils reviendraient?

- Personne ne les a vus partir, monsieur le chanoine. Ils se sont en allés comme ils sont venus, par-dessus
les murs. En m'éveillant j'ai trouvé leurs chambres désertes; le billet que vous tenez était sur leur table, et

toutes les portes de la maison et de l'enclos fermées comme je les avais laissées hier soir. Ils n'ont pas

emporté une épingle, ils n'ont pas touché à un fruit, les pauvres enfants!...

- Je le crois bien!» s'écria le chanoine, et ses yeux se remplirent de larmes.

Pour chasser sa mélancolie, André essaya de lui faire faire le menu de son dîner.

«Donne-moi ce que tu voudras, André!» répondit le chanoine d'une voix déchirante, et il retomba en
gémissant sur son oreiller.

Le soir de ce jour-là, Consuelo et Joseph entrèrent dans Vienne à la faveur des ombres. Le brave
perruquier Keller fut mis dans la confidence, les reçut à bras ouverts, et hébergea de son mieux la noble

voyageuse. Consuelo fit mille amitiés à la fiancée de Joseph, tout en s'affligeant en secret de ne la trouver

ni gracieuse ni belle. Le lendemain matin, Keller tressa les cheveux flottants de Consuelo; sa fille l'aida à

reprendre les vêtements de son sexe, et lui servit de guide jusqu'à la maison qu'habitait le Porpora.

LXXXII

A la joie que Consuelo éprouva de serrer dans ses bras son maître et son bienfaiteur, succéda un pénible
sentiment qu'elle eut peine à renfermer. Un an ne s'était pas écoulé depuis qu'elle avait quitté le Porpora,

< page précédente | 44 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.