bibliotheq.net - littérature française
 

George Sand - Consuelo, 1

sais et comme je peux. Je ne crois pas notre amour capable de s'entacher d'impureté pour devenir un peu
plus vif avec nos années. Je ne compte pas trop les baisers que je te donne, mais je sais que nous n'avons

pas désobéi à ma mère, et que je ne veux pas lui désobéir pour satisfaire des impatiences faciles à

réprimer.

- Faciles! s'écria Anzoleto en la pressant avec emportement sur sa poitrine; faciles! Je savais bien que tu
étais froide.

- Froide, tant que tu voudras, répondit-elle en se dégageant de ses bras. Dieu, qui lit dans mon coeur, sait
bien si je t'aime!

- Eh bien! jette-toi donc dans son sein, dit Anzoleto avec dépit; car le mien n'est pas un refuge aussi
assuré, et je m'enfuis pour ne pas devenir impie.»

II courut vers la porte, croyant que Consuelo, qui n'avait jamais pu se séparer de lui au milieu d'une
querelle, si légère qu'elle fût, sans chercher à le calmer, s'empresserait de le retenir. Elle fit effectivement

un mouvement impétueux pour s'élancer vers lui; puis elle s'arrêta, le vit sortir, courut aussi vers la porte,

mit la main sur le loquet pour ouvrir et le rappeler. Mais, ramenée à sa résolution par une force

surhumaine, elle tira le verrou sur lui; et, vaincue par une lutte trop violente, elle tomba raide évanouie

sur le plancher, où elle resta sans mouvement jusqu'au jour.

XIV.

«Je t'avoue que j'en suis éperdument amoureux, disait cette même nuit le comte Zustiniani à son ami
Barberigo, vers deux heures du matin, sur le balcon de son palais, par une nuit obscure et silencieuse.

- C'est me signifier que je dois me garder de le devenir, répondit le jeune et brillant Barberigo; et je me
soumets, car tes droits priment les miens. Cependant si la Corilla réussissait à te reprendre dans ses filets,

tu aurais la bonté de m'en avertir, et je pourrais alors essayer de me faire écouler?...

- N'y songe pas, si tu m'aimes. La Corilla n'a jamais été pour moi qu'un amusement. Je vois à ta figure
que tu me railles?

- Non, mais je pense que c'est un amusement un peu sérieux que celui qui nous fait faire de telles
dépenses et de si grandes folies.

- Prenons que je porte tant d'ardeur dans mes amusements que rien ne me coûte pour les prolonger. Mais
ici c'est plus qu'un désir; c'est, je crois, une passion Je n'ai jamais vu de créature aussi étrangement belle

que cette Consuelo; c'est comme une lampe qui pâlit de temps en temps, mais qui, au moment où elle

semble prête à s'éteindre, jette une clarté si vive que les astres, comme disent nos poètes, en sont éclipsés.

- Ah! dit Barberigo en soupirant, cette petite robe noire et cette collerette blanche, cette toilette à demi
pauvre et à demi dévote, cette tête pâle, calme, sans éclat au premier regard, ces manières rondes et

franches, cette étonnante absence de coquetterie, comme tout cela se transforme et se divinise lorsqu'elle

s'inspire de son propre génie pour chanter! Heureux Zustiniani qui tiens dans tes mains les destinées de

cette ambition naissante!

- Que ne suis-je assuré de ce bonheur que tu m'envies! mais je suis tout effrayé au contraire de ne trouver
là aucune des passions féminines que je connais, et qui sont si faciles à mettre en jeu. Conçois-tu, ami,

que celte fille soit restée une énigme pour moi, après toute une journée d'examen et dé surveillance? Il

< page précédente | 54 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.