bibliotheq.net - littérature française
 

George Sand - Consuelo, 1

individuel, dix rébellions contre la méthode. Tant il est vrai qu'en fait d'art, le moindre éclair de génie, le
moindre essor vers de nouvelles conquêtes, exerce sur les hommes plus de fascination que toutes les

ressources et toutes les lumières de la science dans les limites du connu.

Personne peut-être ne se rendit compte des causes et personne n'échappa aux effets de cet enthousiasme.
La Corilla venait d'ouvrir la séance par un grand air bien chanté et vivement applaudi; cependant le

succès qu'obtint le jeune débutant effaça tellement le sien qu'elle en ressentit un mouvement de rage.

Mais au moment où Anzoleto, accablé de louanges et de caresses, revint auprès du clavecin où elle était

assise, il lui dit en se penchant vers elle avec un mélange de soumission et d'audace: «Et vous, reine du

chant, reine de la beauté, n'avez-vous pas un regard d'encouragement pour le pauvre malheureux qui vous

craint et qui vous adore?»

La prima-donna, surprise de tant de hardiesse, regarda de près ce beau visage qu'elle avait à peine daigné
apercevoir; car quelle femme vaine et triomphante daignerait faire attention à un enfant obscur et pauvre?

Elle le remarqua enfin; elle fut frappée de sa beauté: son regard plein de feu pénétra en elle, et, vaincue,

fascinée à son tour, elle laissa tomber sur lui une longue et profonde oeillade qui fut comme le scel

apposé sur son brevet de célébrité. Dans cette mémorable soirée, Anzoleto avait dominé son public et

désarmé son plus redoutable ennemi; car la belle cantatrice n'était pas seulement reine sur les planches,

mais encore à l'administration et dans le cabinet du comte Zustiniani.

IV.

Au milieu des applaudissements unanimes, et même un peu insensés, que la voix et la manière du
débutant avaient provoqués, un seul auditeur, assis sur le bord de sa chaise, les jambes serrées et les

mains immobiles sur ses genoux, à la manière des dieux égyptiens, restait muet comme un sphinx et

mystérieux comme un hiéroglyphe: c'était le savant professeur et compositeur célèbre, Porpora. Tandis

que son galant collègue, le professeur Mellifiore, s'attribuant tout l'honneur du succès d'Anzoleto, se

pavanait auprès des femmes, et saluait tous les hommes avec souplesse pour remercier jusqu'à leurs

regards, le maître du chant sacré se tenait là les yeux à terre, les sourcils froncés, la bouche close, et

comme perdu dans ses réflexions. Lorsque toute la société, qui était priée ce soir-la à un grand bal chez la

dogaresse, se fut écoulée peu à peu, et que les dilettanti les plus chauds restèrent seulement avec

quelques dames et les principaux artistes autour du clavecin, Zustiniani s'approcha du sévère maestro.

- C'est trop bouder contre les modernes, mon cher professeur, lui dit-il, et votre silence ne m'en impose
point. Vous voulez jusqu'au bout fermer vos sens à cette musique profane et à cette manière nouvelle qui

nous charment. Votre coeur s'est ouvert malgré vous, et vos oreilles ont reçu le venin de la séduction.

- Voyons, sior profesor, dit en dialecte la charmante Corilla, reprenant avec son ancien maître les
manières enfantines de la scuola, il faut que vous m'accordiez une grâce....

- Loin de moi, malheureuse fille! s'écria le maître, riant à demi, et résistant avec un reste d'humeur aux
caresses de son inconstante élève. Qu'y a-t-il désormais de commun entre nous? Je ne te connais plus.

Porte ailleurs tes beaux sourires et tes gazouillements perfides.

- Le voilà qui s'adoucit, dit la Corilla en prenant d'une main le bras du débutant, sans cesser de chiffonner
de l'autre l'ample cravate blanche du professeur. Viens ici, Zoto[1], et plie le genou devant le plus savant

maître de chant de toute l'Italie. Humilie-toi, mon enfant, et désarme sa rigueur. Un mot de lui, si tu peux

l'obtenir, doit avoir plus de prix pour toi que toutes les trompettes de la renommée.

< page précédente | 14 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.