bibliotheq.net - littérature française
 

Gaston Tissandier - En Ballon! Pendant le Siège de Paris

J'insiste poliment en faisant comprendre a mon interlocuteur que nous venons de l'armee, que son
patriotisme devrait le mettre dans l'obligation de nous mieux accueillir. Il ne veut pas entendre raison.

- Retirez-vous, dit-il insolemment, et il ferme la porte au nez de nos marins qui viennent nous rejoindre.
Nous commencons a nous facher tout rouge.

- Ouvrez de suite, disons-nous, ou la porte vole en eclats.

Et voila nos marins qui frappent au dehors avec violence. Le patron se decide a ouvrir, il est furieux.

- Je vais aller chercher le poste, dit-il. D'ailleurs, qui etes-vous? Je ne vous connais pas.

- Votre insolence nous dispenserait de vous donner d'explication, mais voici nos papiers bien en regle qui
vous montreront d'ou nous venons. Maintenant, rappelez-vous que nous sommes ici quatorze hommes

bien decides, forts de notre droit et de notre argent, a prendre l'asile et le diner que vous refusez.

Cette menace ne produit pas mauvais effet. La patronne est descendue, elle appelle son mari dans la
cuisine; la bonne arrive. Il se tient la un petit conseil de guerre qui se termine en notre faveur.

Le maitre d'hotel se decide a allumer un grand feu, a nous servir un excellent repas que nous devorons
avec un appetit de naufrages. Il nous fait chauffer du cafe, nous causons en fumant jusqu'a quatre heures

du matin, heure a laquelle nous reprenons un train qui nous transporte a Tours.

IV. Organisation definitive des aerostiers militaires a Tours. - Experience d'une montgolfiere
captive. - Expedition de Blois. - M. Gambetta et le chef de gare. - Nouvelle defaite. - Tours et le Mans. -

Le camp de Gonlie. - Ascensions captives.

Du 6 au 20 decembre 1870.

Tours, que nous retrouvons, n'a pas change d'aspect. Toujours meme mouvement dans les rues. On
rencontre des officiers de tous les regiments, des francs tireurs de tous les costumes, de toutes les

especes, des solliciteurs de tous les rangs. Mais le niveau de l'esperance a singulierement baisse, on parle

du demenagement du gouvernement; les optimistes les plus convaincus ne se dissimulent plus la gravite

de la situation. Ou nous meneront ces desastres accumules? Ou allons-nous? C'est ce que chacun se

demande avec anxiete.

Le nouveau theatre est transforme en un arsenal aerostatique ou sont amonceles les ballons venus de
Paris. Ils sont repares, plies dans leurs nacelles, afin qu'il soit possible au moment voulu de les utiliser.

La famille Poitevin, venue d'Italie, pour offrir ses services aeriens a la France, critique l'emploi des

ballons a gaz pour les usages de l'armee, et veut substituer les montgolfieres qui, sans exiger une usine

pour etre gonflees, necessitent seulement quelques bottes de paille enflammees.

M. Steenackers me fait l'honneur de me demander mon avis a ce sujet. Je ne lui dissimule pas ma facon
de penser: - Certes, lui dis-je, le ballon a gaz a contre lui l'embarras du gonflement, mais une fois rempli,

il a une force ascensionnelle assez considerable pour resister a un vent d'une intensite moyenne, il reste

gonfle plusieurs jours de suite, toujours pret a transporter l'observateur a deux cents metres dans

l'atmosphere. - La montgolfiere se gonfle vite, mais elle a une faible force ascensionnelle, elle se

penchera contre terre sous l'effort de la moindre brise, et vite refroidie, elle perdra en un clin d'oeil toute

son energie.

Du reste toute discussion, toute opinion, ne valent pas une experience. Que ceux qui ne partagent pas

< page précédente | 54 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.