bibliotheq.net - littérature française
 

Ernest Hamel - Thermidor

même, Legendre faisait sa déclaration au comité de Sûreté générale et promettait de prendre toutes les
mesures nécessaires pour lui livrer Marcandier[75]. A quelque temps de là cet homme était guillotiné. Il

semble que Legendre ait voulu se venger de sa lâcheté sur la mémoire de Maximilien. C'était lui pourtant

qui avait tracé ces lignes: «Une reconnaissance immortelle s'épanche vers Robespierre toutes les fois

qu'on pense à un homme de bien»[76].

[Note 75: Voyez, dans les Papiers inédits, la lettre de Marcandier à Legendre et la déclaration de
celui-ci au comité de Sûreté générale, t. I, p. 179 et 183.]

[Note 76: Papiers inédits, t. I, p. 180.]

Que dire de Fréron, ce démolisseur stupide qui voulut raser l'Hôtel de ville de Paris, ce maître expert en
calomnies, ce chef de la jeunesse dorée? Son nom seul n'est-il pas une injure[77]? A ce groupe impur,

joignez les noms maudits de Courtois, dénoncé à diverses reprises au comité de Salut public comme

dilapidateur des fonds de l'État, de Barras, ce gentilhomme déclassé qu'on eût cru payé pour venger sur

les plus purs défenseurs de la Révolution les humiliations de sa caste; d'André Dumont, qui s'entendait si

bien à mettre Beauvais au bouillon maigre et à prendre dans son large filet tout son gibier de guillotine,

c'est-à-dire les nobles et les animaux noirs appelés prêtres[78], de Carrier, de ces hommes enfin dont

Robespierre voulait punir les crimes, réprimer les excès, et vous aurez la liste à peu près complète des

auteurs de la conjuration thermidorienne.

[Note 77: Aussi violent contre les patriotes après Thermidor qu'il l'avait été jadis contre les ennemis de la
Révolution, Fréron faillit épouser une soeur de Bonaparte, par lequel il fut, sous le Consulat, nommé

sous-préfet à Saint-Domingue, où il mourut peu de temps après son arrivée.]

[Note 78: Voy. notamment le Moniteur des 5 brumaire (26 octobre) et 22 frimaire (13 décembre
1793).]

X

Faire le vide autour de Robespierre en l'isolant à la fois, par les plus infâmes calomnies, et des gens de la
droite et des membres les plus avancés de la Montagne, lui imputer toutes les rigueurs de la Révolution,

attirer dans la conjuration le plus grand nombre de députés possible en répandant de prétendues listes de

représentants voués par lui au tribunal révolutionnaire, tel fut le plan adopté par les conjurés, plan digne

du génie infernal de Fouché! Ce n'est pas tout. Les Girondins avaient autrefois, à grand renfort de

calomnies, dressé contre Maximilien une monstrueuse accusation de dictature. On n'a pas oublié les

diffamations mensongères tombées de la bouche de leurs orateurs et propagées par leurs journaux; les

Thermidoriens n'eurent pas à se mettre en frais d'imagination, ils reprirent tout simplement la thèse

girondine; seulement, au lieu d'attaquer leur adversaire de front, ils le frappèrent traîtreusement par

derrière, ils le combattirent sourdement, lâchement, bassement. Ils rencontrèrent de très utiles auxiliaires

dans les feuilles étrangères, leurs complices peut-être, où l'on s'ingéniait aussi pour tout rapporter à

Maximilien. Les agents de Robespierre, les soldats de Robespierre, etc.[79]. On eût pu croire à

une entente merveilleuse. Les Girondins avaient imaginé le triumvirat Danton, Marat et Robespierre; les

Thermidoriens inventèrent le triumvirat de Robespierre, Couthon et Saint-Just.

[Note 79: Le plan adopté par les Thermidoriens contre le comité de Salut public d'abord, puis contre
Robespierre seul, peut être considéré comme étant d'invention royaliste; jugez-en plutôt. Voici ce qu'on

lit dans les Mémoires de Mallet-Dupan: «Il faudrait, en donnant le plus de consistance possible et

d'étendue à la haine qu'inspire le comité de Salut public dans Paris, s'occuper surtout à organiser sa perte

< page précédente | 41 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.