bibliotheq.net - littérature française
 

Émile Zola - La Bête humaine

stationnait seule, lâchait par sa cheminée une grosse fumée noire, montant droit, très lente dans l'air
calme. Mais toute son attention fut prise par le train de trois heures vingt-cinq, à destination de Caen,

empli déjà de ses voyageurs, et qui attendait sa machine. Il n'apercevait pas celle-ci, arrêtée au-delà du

pont de l'Europe; il l'entendait seulement demander la voie, à légers coups de sifflet pressés, en personne

que l'impatience gagne. Un ordre fut crié, elle répondit par un coup bref qu'elle avait compris. Puis, avant

la mise en marche, il y eut un silence, les purgeurs furent ouverts, la vapeur siffla au ras du sol, en un jet

assourdissant. Et il vit alors déborder du pont cette blancheur qui foisonnait, tourbillonnante comme un

duvet de neige, envolée à travers les charpentes de fer. Tout un coin de l'espace en était blanchi, tandis

que les fumées accrues de l'autre machine élargissaient leur voile noir. Derrière, s'étouffaient des sons

prolongés de trompe, des cris de commandement, des secousses de plaques tournantes. Une déchirure se

produisit, il distingua, au fond, un train de Versailles et un train d'Auteuil, l'un montant, l'autre

descendant, qui se croisaient.

Comme Roubaud allait quitter la fenêtre, une voix qui prononçait son nom, le fit se pencher. Et il
reconnut, au-dessous, sur la terrasse du quatrième, un jeune homme d'une trentaine d'années, Henri

Dauvergne, conducteur-chef, qui habitait là en compagnie de son père, chef adjoint des grandes lignes, et

de ses soeurs, Claire et Sophie, deux blondes de dix-huit et vingt ans, adorables, menant le ménage avec

les six mille francs des deux hommes, au milieu d'un continuel éclat de gaieté. On entendait l'aînée rire,

pendant que la cadette chantait, et qu'une cage, pleine d'oiseaux des îles, rivalisait de roulades.

- Tiens! monsieur Roubaud, vous êtes donc à Paris?... Ah! oui, pour votre affaire avec le sous-préfet!

De nouveau accoudé, le sous-chef de gare expliqua qu'il avait dû quitter Le Havre, le matin même, par
l'express de six heures quarante. Un ordre du chef de l'exploitation l'appelait à Paris, on venait de le

sermonner d'importance. Heureux encore de n'y avoir pas laissé sa place.

- Et madame? demanda Henri.

Madame avait voulu venir, elle aussi, pour des emplettes. Son mari l'attendait là, dans cette chambre dont
la mère Victoire leur remettait la clef, à chacun de leurs voyages, et où ils aimaient déjeuner, tranquilles

et seuls, pendant que la brave femme était retenue en bas, à son poste de la salubrité. Ce jour-là, ils

avaient mangé un petit pain à Mantes, voulant se débarrasser de leurs courses d'abord. Mais trois heures

étaient sonnées, il mourait de faim.

Henri, pour être aimable, posa encore une question:

- Et vous couchez à Paris?

Non, non! ils retournaient tous deux au Havre le soir, par l'express de six heures trente. Ah bien! oui, des
vacances! On ne vous dérangeait que pour vous flanquer votre paquet, et tout de suite à la niche!

Un moment, les deux employés se regardèrent, en hochant la tête. Mais ils ne s'entendaient plus, un piano
endiablé venait d'éclater en notes sonores. Les deux soeurs devaient taper dessus ensemble, riant plus

haut, excitant les oiseaux des îles. Alors, le jeune homme, qui s'égayait à son tour, salua, rentra dans

l'appartement; et le sous-chef, seul, demeura un instant les yeux sur la terrasse, d'où montait toute cette

gaieté de jeunesse. Puis, les regards levés, il aperçut la machine qui avait fermé ses purgeurs, et que

l'aiguilleur envoyait sur le train de Caen. Les derniers floconnements de vapeur blanche se perdaient,

parmi les gros tourbillons de fumée noire, salissant le ciel. Et il rentra, lui aussi, dans la chambre.

< page précédente | 2 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.