bibliotheq.net - littérature française
 

Émile Zola - Germinal

jusqu'à dix heures, en attendant Catherine, qui devait s'attarder avec Chaval. Mais elle ne rentra pas. La
Maheude ferma furieusement la porte au verrou, sans une parole. Etienne fut long à s'endormir, inquiet

de ce lit vide, où Alzire tenait si peu de place.

Le lendemain, toujours personne; et, l'après-midi seulement, au retour de la fosse, les Maheu apprirent
que Chaval gardait Catherine. Il lui faisait des scènes si abominables qu'elle s'était décidée à se mettre

avec lui. Pour éviter les reproches, il avait quitté brusquement le Voreux, il venait d'être embauché à

Jean-Bart, le puits de M. Deneulin, où elle le suivait comme herscheuse. Du reste, le nouveau ménage

continuait à habiter Montsou, chez Piquette.

Maheu, d'abord, parla d'aller gifler l'homme et de ramener sa fille à coups de pied dans le derrière. Puis,
il eut un geste résigné: à quoi bon? ça tournait toujours comme ça, on n'empêchait pas les filles de se

coller, quand elles en avaient l'envie. Il valait mieux attendre tranquillement le mariage. Mais la Maheude

ne prenait pas si bien les choses.

- Est-ce que je l'ai battue, quand elle a eu ce Chaval? criait- elle à Etienne, qui l'écoutait, silencieux, très
pâle. Voyons, répondez! vous qui êtes un homme raisonnable... Nous l'avons laissée libre, n'est-ce pas?

parce que, mon Dieu! toutes passent par là. Ainsi, moi, j'étais grosse, quand le père m'a épousée. Mais je

n'ai pas filé de chez mes parents, jamais je n'aurais fait la saleté de porter avant l'âge l'argent de mes

journées à un homme qui n'en avait pas besoin... Ah! c'est dégoûtant, voyez-vous! On en arrivera à ne

plus faire d'enfants.

Et, comme Etienne ne répondait toujours que par des hochements de tête, elle insista.

- Une fille qui allait tous les soirs où elle voulait! Qu'a-t-elle donc dans la peau? Ne pas pouvoir attendre
que je la marie, après qu'elle nous aurait aidés à sortir du pétrin! Hein? c'était naturel, on a une fille pour

qu'elle travaille... Mais voilà, nous avons été trop bons, nous n'aurions pas dû lui permettre de se distraire

avec un homme. On leur en accorde un bout, et elles en prennent long comme ça.

Alzire approuvait de la tête. Lénore et Henri, saisis de cet orage, pleuraient tout bas, tandis que la mère,
maintenant, énumérait leurs malheurs: d'abord, Zacharie qu'il avait fallu marier; puis, le vieux

Bonnemort qui était là, sur sa chaise, avec ses pieds tordus; puis, Jeanlin qui ne pourrait quitter la

chambre avant dix jours, les os mal recollés; et, enfin, le dernier coup, cette garce de Catherine partie

avec un homme! Toute la famille se cassait. Il ne restait que le père à la fosse. Comment vivre, sept

personnes, sans compter Estelle, sur les trois francs du père? Autant se jeter en choeur dans le canal.

- Ca n'avance à rien que tu te ronges, dit Maheu d'une voix sourde. Nous ne sommes pas au bout
peut-être.

Etienne, qui regardait fixement les dalles, leva la tête et murmura, les yeux perdus dans une vision
d'avenir:

- Ah! il est temps, il est temps!

QUATRIEME PARTIE

IV, I

Ce lundi-là, les Hennebeau avaient à déjeuner les Grégoire et leur fille Cécile. C'était toute une partie
projetée: en sortant de table, Paul Négrel devait faire visiter à ces dames une fosse, Saint-Thomas, qu'on

< page précédente | 108 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.