bibliotheq.net - littérature française
 

Émile Gaboriau - Les gens de bureau

Il est toujours sous l'arrosoir.
S'agit-il de se bien pourvoir,

Aucun ne se fait mieux valoir;

Il sait manoeuvrer l'encensoir.

Aussi l'avons-nous vu s'asseoir

Rapidement sur le juchoir,

Quand plus d'un, qui devrait avoir

Sa place, fait encor trottoir...

C'est tout ce que put supporter Romain.

Il sauta à la gorge de son adversaire.

- Tais-toi, lui dit-il, misérable, je vois où tu veux en venir. C'est la publicité du Bilboquet que tu
désires.

- Oh! si vous vouliez, vous, dit Jouvard, tremblant de crainte et d'espoir.

- Tes vers passeront dans le prochain numéro, mais à une condition: c'est que tu ne m'en liras plus jamais.

- Je le jure!

- Il y aura au moins pour six francs de copie, pensa Caldas, mais je les ai bien gagnés.

XXIV

Dans le bureau voisin, séparé de celui du Sommier par une simple cloison, Caldas, du matin au soir,
entendait un bruit discordant de querelles.

Les récriminations et les gros mots éclataient tout d'un coup comme des bombes et réveillaient les échos
somnolents de la galerie. La détonation des poings violemment frappés sur la table faisait tressaillir M.

Rafflard; puis c'étaient des bruits de porte ouverte avec violence, de fenêtre refermée avec fureur.

Caldas alla aux informations, et son enquête lui révéla encore une des petites misères de la vie
administrative.

Ce bureau tapageur est celui de la Vérification.

Dans cette pièce sont rivés côte à côte deux hommes aussi différents de caractère, d'humeur et d'esprit
que de tempérament; chien et chat, si vous voulez.

Naturellement ils en sont venus à se haïr de cette haine féroce des forçats compagnons de chaîne dont le
caractère ne sympathise pas.

L'un tuera l'autre, soyez-en sûrs, si on ne les sépare, - et on ne les séparera point.

Le premier de ces employés est lymphatique; le second est sanguin.

L'un est habituellement froid, maussade, compassé; l'autre est gai, vif, remuant; tous deux ont l'humeur
inégale, mais en sens contraire. Quand l'un est bien disposé, l'autre est dans ses mauvais quarts d'heure, et

réciproquement.

La température de la pièce est le motif habituel des querelles.

< page précédente | 50 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.