bibliotheq.net - littérature française
 

Émile Gaboriau - Les gens de bureau

LE TOUR DU CHAPEAU

OU

L'ESCAMOTAGE DE L'EMPLOYÉ

Il s'agit d'escamoter un employé sous l'oeil de ses supérieurs, et que ceux-ci n'y voient que du feu! Ça
vous paraît difficile, jeune homme, c'est l'enfance de l'art. Mais, me direz-vous: «Malin, comment fais-tu

donc ce tour du chapeau?» Rien n'est plus simple, plus aisé, plus commode et plus naturel. Il fait beau,

vous voulez prendre l'air, un petit verre ou une queue de billard: vous faites choix d'un collègue

sédentaire, - sédentaire, là gît toute la difficulté - d'un collègue dont la tête soit en rapport avec la vôtre;

vous lui empruntez son gibus et vous filez avec. Vous avez eu soin de laisser le vôtre en évidence sur

votre pupitre, avec votre mouchoir et vos gants, si vous en usez. Pendant ce temps-là le chef peut venir, il

voit votre chapeau et vous êtes bien noté. Le tour du chapeau est fait, et le vôtre aussi.

* * * * *

XVI

- Ma foi, dit Caldas, je vais exécuter le tour du chapeau et courir jusqu'à la poste.

Il essaya alors le couvre-chef de ses collègues. Celui de Gérondeau, qui était beaucoup trop grand, ne lui
allait pas mal.

Basquin lui enseigna l'art de rétrécir le diamètre d'un chapeau en insérant entre la doublure et le carton
quelques feuilles d'un magnifique papier à lettre.

Nourrisson, qui mange des harengs saurs parce qu'il est coquet, lui offrit une brosse, un peigne et du
savon qui sentait le musc.

Caldas n'accepta pas. Il était trop pressé.

Au moment où il sortait, Basquin l'arrêta.

- Il fait du soleil, lui dit-il, je vais vous accompagner.

La mine de Romain s'allongea à cette proposition. - Si ce diable d'homme vient avec moi, pensait-il,
adieu mon déjeuner.

Il n'osa pas cependant décliner l'offre gracieuse.

- Attendez-moi, dit Basquin, le chapeau qui me va est deux étages plus haut, à la comptabilité. Je vais le
chercher.

Gérondeau profita de ce retard pour faire à Caldas quelques recommandations suprêmes,

L'opulent expéditionnaire ne voyait pas sans angoisses son chapeau aller se promener sur la tête d'autrui.

- Ayez-en bien soin, lui dit-il, ne marchez pas trop près des maisons: il tombe des gouttes d'eau souvent
de la toiture, et si vous rencontrez de vos connaissances, évitez de les saluer.

Basquin reparut.

< page précédente | 26 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.