bibliotheq.net - littérature française
 

Denis Diderot - Les Bijoux Indiscrets

CHAPITRE XVIII. DES VOYAGEURS.

Ce fut dans ces circonstances, qu'après une longue absence, des dépenses considérables, et des travaux
inouïs, reparurent à la cour les voyageurs que Mangogul avait envoyés dans les contrées les plus

éloignées pour en recueillir la sagesse ; il tenait à la main leur journal, et faisait à chaque ligne un éclat de

rire.

" Que lisez-vous donc de si plaisant ? lui demanda Mirzoza.

- Si ceux-là, lui répondit Mangogul, sont aussi menteurs que les autres, du moins ils sont plus gais.
Asseyez-vous sur ce sofa, et je vais vous régaler d'un usage des thermomètres dont vous n'avez pas la

moindre idée.

" Je vous promis hier, me dit Cyclophile, un spectacle amusant...

MIRZOZA.

Et qui est ce Cyclophile ?

MANGOGUL.

C'est un insulaire...

MIRZOZA.

Et de quelle île ?...

MANGOGUL.

Qu'importe ?...

MIRZOZA.

Et à qui s'adresse-t-il ?...

MANGOGUL.

A un de mes voyageurs...

MIRZOZA.

Vos voyageurs sont donc enfin revenus ?...

MANGOGUL.

Assurément ; et vous l'ignoriez ?

MIRZOZA.

Je l'ignorais...

MANGOGUL.

< page précédente | 35 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.