bibliotheq.net - littérature française
 

Denis Diderot - Les Bijoux Indiscrets

reconnaîtront la main qui s'est appesantie sur eux. Mais, ô prodige de dureté ! ô comble de
l'aveuglement ! ils ont imputé l'effet de ta puissance au mécanisme aveugle de la nature. Ils ont dit dans

leurs coeurs : Brahma n'est point. Toutes les propriétés de la matière ne nous sont pas connues ; et la

nouvelle preuve de son existence n'en est qu'une de l'ignorance et de la crédulité de ceux qui nous

l'opposent. Sur ce fondement ils ont élevé des systèmes, imaginé des hypothèses, tenté des expériences ;

mais du haut de sa demeure éternelle, Brahma a ri de leurs vains projets. Il a confondu la science

audacieuse ; et les bijoux ont brisé, comme le verre, le frein impuissant qu'on opposait à leur loquacité.

Qu'ils confessent donc, ces vers orgueilleux, la faiblesse de leur raison et la vanité de leurs efforts. Qu'ils

cessent de nier l'existence de Brahma, ou de fixer des limites à sa puissance. Brahma est, il est

tout-puissant ; et il ne se montre pas moins clairement à nous dans ses terribles fléaux que dans ses

faveurs ineffables.

" Mais qui les a attirés sur cette malheureuse contrée, ces fléaux ? Ne sont-ce pas tes injustices, homme
avide et sans foi ! tes galanteries et tes folles amours, femme mondaine et sans pudeur ! tes excès et tes

débordements honteux, voluptueux infâme ! ta dureté pour nos monastères, avare ! tes injustices,

magistrat vendu à la faveur ! tes usures, négociant insatiable ! ta mollesse et ton irréligion, courtisan

impie et efféminé !

" Et vous sur qui cette plaie s'est particulièrement répandue, femmes et filles plongées dans le désordre ;
quand, renonçant aux devoirs de notre état, nous garderions un silence profond sur vos dérèglements,

vous portez avec vous une voix plus importune que la nôtre ; elle vous suit, et partout elle vous

reprochera vos désirs impurs, vos attachements équivoques, vos liaisons criminelles, tant de soins pour

plaire, tant d'artifices pour engager, tant d'adresse pour fixer et l'impétuosité de vos transports et les

fureurs de votre jalousie. Qu'attendez-vous donc pour secouer le joug de Cadabra, et rentrer sous les

douces lois de Brahma ? Mais revenons à notre sujet. Je vous disais donc que les mondains s'asseyent

hérétiquement pour neuf raisons, la première, etc. "

Ce discours fit des impressions fort différentes. Mangogul et la sultane, qui seuls avaient le secret de
l'anneau, trouvèrent que le brahmine avait aussi heureusement expliqué le caquet des bijoux par le

secours de la religion, qu'Orcotome par les lumières de la raison. Les femmes et les petits-maîtres de la

cour dirent que le sermon était séditieux, et le prédicateur un visionnaire. Le reste de l'auditoire le

regarda comme un prophète, versa des larmes, se mit en prière, se flagella même, et ne changea point de

vie.

Il en fut bruit jusque dans les cafés. Un bel esprit décida que le brahmine n'avait qu'effleuré la question,
et que sa pièce n'était qu'une déclamation froide et maussade ; mais au jugement des dévotes et des

illuminés, c'était le morceau d'éloquence le plus solide qu'on eût prononcé dans les temples depuis un

siècle. Au mien, le bel esprit et les dévotes avaient raison.

CHAPITRE XVI. VISION DE MANGOGUL.

Ce fut au milieu du caquet des bijoux qu'il s'éleva un autre trouble dans l'empire ; ce trouble fut causé par
l'usage du penum, ou du petit morceau de drap qu'on appliquait aux moribonds. L'ancien rite ordonnait

de le placer sur la bouche. Des réformateurs prétendirent qu'il fallait le mettre au derrière. Les esprits

s'étaient échauffés. On était sur le point d'en venir aux mains, lorsque le sultan, auquel les deux partis en

avaient appelé, permit, en sa présence, un colloque entre les plus savants de leurs chefs. L'affaire fut

profondément discutée. On allégua la tradition, les livres sacrés et leurs commentateurs. Il y avait de

< page précédente | 28 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.