bibliotheq.net - littérature française
 

Comtesse de Ségur - Un bon petit diable

- Amen, Monsieur, sans revoir.»

Charles salua, sortit et courut avertir Betty, qui partagea sa joie; elle abandonna ses casseroles, jeta son
tablier, alla à la lingerie, fit en dix minutes son petit paquet et celui de Charles, et tous deux se dirigèrent

vers la porte à laquelle veillait le sonneur. Il ne les voyait pas, puisqu'il leur tournait le dos, et il les

entendait encore moins, puisque sa surdité était complète.

Charles, s'approchant, lui tapa sur l'épaule.

Le sonneur: - Quoi? Qu'est-ce? Comment osez-vous me toucher, mauvais sujet? Attendez un peu! Vous
verrez aujourd'hui même comment je touche, moi! A midi la première exécution! Vous êtes le numéro 1,

rien que ça! le meilleur! Avant que le bras soit fatigué, on tape plus ferme et on fait plus de besogne à la

minute. C'est aujourd'hui à la minute qu'on fouette! Grande exécution! M. Boxear, qui a réparti le temps,

vous a désigné pour cinq minutes. Je les emploierai bien, allez.

Charles: - Eh bien, Betty, je l'ai échappé belle! Fais voir nos billets de sortie à ce méchant homme.»

Betty fit voir les billets au sonneur stupéfait, qui ne put faire autrement que d'ouvrir la porte. Avant
qu'elle ne fût refermée, Charles fit au portier un salut moqueur, y ajouta les cornes, un pied de nez et lui

tourna le dos.

Les élèves attendirent vainement le retour de Charles, dont ils étaient fort inquiets. Au dîner, ne le voyant
pas paraître, ils pensèrent que M. Old Nick l'avait enfermé dans un cachot souterrain, et pendant la

récréation ils firent des suppositions plus terribles les unes que les autres sur les tortures que subissait

certainement leur malheureux camarade. A la rentrée de l'étude, Boxear, qui avait été mis au courant par

M. Old Nick, fit aux élèves un discours énergique qui les impressionna vivement.

«Il y a aujourd'hui une place vacante parmi vous, tas de polissons! Celui qui l'occupait a été
honteusement chassé par notre père, notre juge, M. Old Nick. (Boxear enlève sa calotte et la remet.) Ce

vaurien, ce malfaiteur a eu l'audace de déclarer à votre maître vénérable que tous les méfaits, les crimes

de ces derniers jours provenaient de lui, Charles Mac'Lance, qu'ils avaient été conçus par lui, exécutés

par lui. La présence parmi vous d'un être aussi corrompu, de ce véritable Méphistophélès (c'est-à-dire

Diable), ne pouvait être tolérée; il a été chassé! Il avait une complice, Betty, qui a subi la même

ignominie! Nous voici donc rentrés dans l'ordre, dans le régime salutaire du fouet, qui va être appliqué

avec plus de rigueur que jamais, au moindre symptôme d'insubordination, de négligence. Vous êtes

avertis! Il dépend de vous que les sévérités paternelles, exécutées par la main vigoureuse du sonneur,

vous atteignent ou vous épargnent.»

Boxear s'assit; les malheureux élèves, tremblants, mais ruminant la vengeance à l'imitation de Charles, se
mirent au travail en songeant aux moyens de s'en affranchir. Nous allons les laisser continuer leur vie de

misère pour suivre Charles, qui n'oubliera pas ses malheureux camarades, et qui terminera promptement

leurs souffrances en leur faisant à tous quitter, sous peu de jours, la maison de Fairy's Hall par ordre du

juge de paix.

Mais il songea d'abord à lui-même, et, avant d'aller chez Marianne et chez Juliette, il alla chez le juge de
paix solliciter sa protection pour ne pas être remis sous la tutelle de la cousine Mac'Miche, et pour être

confié à la direction de Marianne.

XV. MADAME MAC'MICHE DÉGORGE ET S'ÉVANOUIT

< page précédente | 57 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.